Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une absence remarquée

 get-copie-2

 

L’événement s’est conclu, hier, par une cérémonie

 au mémorial de Côte-d'Or des Anciens Combattants d'Algérie, Maroc

 et Tunisie. Photo C.M.

Le 29e congrès national de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, qui se tenait à Dijon depuis trois jours, s’est achevé hier.

Une quinzaine d’officiels étaient réunis, hier, sur l’estrade de l’Auditorium de Dijon, à l’occasion de la séance de clôture du congrès national de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie).

 À leurs côtés, une chaise vide, pour un absent de poids : le secrétaire d’État aux Anciens combattants, Hubert Falco, avait décliné l’invitation. Situation quasi inédite. En effet, c’est seulement la deuxième fois qu’un ministre ne se déplace pas.

Hubert Falco hué par le public

« Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas très courageux de sa part », a estimé au micro le président national de la FNACA, Wladyslas Marek, tandis que le public huait son secrétaire d’État. « Comme je l’ai dit au président de la République, c’est là un manque de considération à l’égard des 353831 membres de notre fédération. Ce n’est vraiment pas digne d’un membre du gouvernement. Alors, comme on nous parle d’un prochain remaniement, je dois dire que, sans commander qui que ce soit, si Monsieur Falco ne restait pas au gouvernement nous ne sortirions pas nos mouchoirs… »

« Vous avez droit à la reconnaissance »

Chacun, tout bord politique confondu, y est d’ailleurs allé de son commentaire sur la question.

« Vous avez combattu au nom de la France, vous avez droit à la reconnaissance », a lancé François Sauvadet, président du conseil général de Côte-d’Or (Nouveau centre). « La reconnaissance, ça passe par la présence. Je regrette certaines absences, et je le ferai savoir. »

De son côté, François Patriat, président socialiste du Conseil régional, a souligné qu’il « n’épiloguerai[t] pas sur l’absence du ministre ». « Les combats que vous portez sont justes, a-t-il ajouté. La région Bourgogne sera à vos côtés dans vos actions pour le devoir de mémoire et vos revendications. »

« Nous souhaitons que les engagements soient respectés, je pense notamment au rattrapage de points pour la retraite des anciens combattants, qui vous avait été promis », a rappelé le maire PS de Dijon, François Rebsamen.

« Des problèmes demeurent »

Car ce Congrès national a été l’occasion pour les adhérents de la FNACA de faire le point sur la situation des anciens combattants d’Afrique du nord.

« Si le bilan de nos actions est loin d’être négligeable, des problèmes demeurent et ce n’est pas le budget de 2011 qui va les régler », a noté le président national Wladyslas Marek.

« Pour la retraite du combattant, le secrétaire d’État avait annoncé trois points d’indice de plus en 2011 et deux autres en 2012, afin de respecter l’engagement du président de la République d’atteindre l’indice 48 à la fin de la législature. Au budget 2011, rien. Quant à l’allocation différentielle de solidarité en faveur des conjoints survivants les plus démunis, nous espérions une nouvelle progression du niveau de ressources garanti, qui est actuellement de 817 euros, soit en dessous du seuil de pauvreté français… »

Suite des débats aujourd’hui, avec l’examen du budget 2011 à l’Assemblée Nationale…

Cloé Makrides cloe.makrides@lebienpublic.fr

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :