Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Paris, 30-VIII-2013.

Je croyais avoir lu tous les éloges possibles concernant Hélie Denoix de Saint-Marc, décédé le 26 août à La Garde Adhémar (Drôme).

L’un des premiers hommages – émanant, le soir-même, du maire de Lyon - m’avait échappé (cf. infra).

L’émotion et la tristesse y sont exprimées avec une sincérité qui les rend presque palpables, en relation en tout cas avec les cinq vertus cardinales prêtées au défunt : "honneur", "fidélité", "dignité", "intégrité", "humanisme".

Dans son communiqué du même jour (cf. http://www.gollnisch.com/2013/08/26/helie-denoix-saint-marc-grand-patriote), Bruno Gollnisch, président du groupe FN au conseil régional Rhône-Alpes, n’était pas allé aussi loin dans le dithyrambe, évoquant spontanément les risques d’une distinction posthume entre le résistant et l’officier félon.

Honneur et fidélité sont des mots que l’on trouve, par ailleurs, dans le communiqué de Christophe Boudot, futur candidat "Bleu Marine" à la mairie de Lyon  aux élections municipales de 2014 (cf. http://lyonbleumarine2014.fr/disparition-dhelie-denoix-de-saint-marc-la-mort-dun-homme-dhonneur-et-de-resistance).

Sous la plume du sénateur-maire de Lyon et s’appliquant à Hélie de Saint Marc, ce sont des mots de trop, qui font mal à la République : ils portent une atteinte ignoble à la mémoire des civils et des militaires qui ont payé de leur vie leur loyauté à l’égard des institutions, tombant sous les coups de l’OAS au lendemain du putsch, et, pour certains, reconnus "Morts pour la France".

Jean-François Gavoury

ANPROMEVO

Décès d'Hélie Denoix de Saint Marc: réaction de Gérard Collomb

Lundi 26 Août 2013

 image002-copie-1.jpg

Communiqué du maire de Lyon

« J’ai appris avec émotion et tristesse la disparition d’Hélie Denoix de Saint Marc. Mes pensées vont vers son épouse, ses enfants, l’ensemble de sa famille à laquelle j’exprime, au nom de la Ville de Lyon, mes plus sincères condoléances. A quelques jours du 69ème anniversaire de la libération de Lyon, je salue la mémoire du Résistant, arrêté en 1943 par la gestapo, puis déporté à Buchenwald avant d’être envoyé au camp de concentration de Langenstein dont il fut un des rares survivants parmi le millier de Français internés. Dans les moments tragiques de la guerre d’Algérie, par fidélité aux hommes qu’il commandait, il fit des choix qu’il assuma toujours avec dignité. C’était un homme d’honneur, une figure d’une extrême intégrité, un être authentique habité d’un humanisme profond. Son ami André Laroche l’avait aidé à s’installer à Lyon, en 1966. Malgré son grand âge, il honorait de sa présence nos cérémonies commémoratives. En 2011, il avait été fait Grand’ Croix de la Légion d’Honneur. Par cette distinction, la nation entendait honorer le Résistant et l’homme. Hélie Denoix de Saint Marc restera dans les mémoires. »

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :