Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

   http://michel.bousigniere.pagesperso-orange.fr/Revue%20de%20Presse.htm

Doc-FNACA.jpg-cid_D2432C5A-7EE3-41B4-8FBC-6C18C360FACF-local.jpg 

 

DUTRONC chantait : « et moi…et Moi…et MOI ! »

Aujourd’hui il dirait : « EMOI »

Quant à Moi, je pense : « ET NOUS… quand nous avions 2O ans !!! »


SEGGANA (entre Barika et Mac Mahon) le 3 Février 1961, à 7h30 du matin, un grand BOUM, des étincelles dans un grand nuage noir, un goût de sang dans la bouche, un bourdonnement infernal dans la tête : Mon Half Track vient de sauter sur mine.
Les 9 tonnes de l’engin blindé soulevées comme un fœtus de paille font un vol plané de 35 mètres et glissent encore sur 40 mètres. Le blindage moteur qui pèse un âne mort s’est volatilisé. Coupé en multiples morceaux,il a atterri à plus de 100 mètres !
Heureusement, j’étais debout dans le Half Track : Le souffle de la mine et les éclats de métal sont miraculeusement passés le long de ma jambe gauche…Mais je suis complètement « sonné » et tout tourne autour de moi.
Avec l’aide de l’AMM8 qui suivait, j’ai tout de même pu me dégager de l’embuscade… et je me suis réveillé à l’Hôpital de BATNA.
Bilan médical : tympans troués et jambe gauche traumatisée… (mais pas un mot sur les organes internes: coeur et "cervelle").
On m'a inscrit sur le registre des constatations et l’on m'a administré des barbituriques à forte dose : Point final ! « Tout est normal et tout va rentrer dans l’ordre » m’a-t-on dit (Chanson bien connue !)...
Contrairement aux militaires de carrière qui ont été blessés en Afghanistan, je n'ai pas touché « 1 200 € ... ni même 208€ »... (Voir Canard Enchaîné)
J'ai tout de même eu droit à une permission de 1 mois pour convalescence en France...ce qui m'a mis à l'abri du putsch des généraux (car à BARIKA, j’étais très ami avec le colonel RAFA commandant le 7e RTA aussi, l’aurais-je certainement suivi à Alger s’il me l’avait demandé! ... et moi, INSTIT, hussard noir de la République, je me serais retrouvé "putschiste et mis au ban de la Société : un comble!!!)

-cid_BA9C3555-B13B-488E-BBF5-D85B89BB4E27-local.jpg 

Philippes Dumoulin

Le 13 septembre 2008

Tout d'abord, bonjour, je suis né en 1941, pendant la guerre, mon père est né en 1912, juste avant la guerre, ma mère est née en 1913 un an avant la guerre. Actuellement on nous parle beaucoup de la guerre  : Afghanistan, Irak, Soudan, et d'autres guerres intestines et tribales sans parler de la Géorgie. Hélas, 11 militaires français se sont fait tuer en Afghanistan (où nous n'avons aucun intérêt à ma connaissance). Les médias en font une affaire nationale et même internationale, alors que ces militaires de métier, qui ont choisi de faire cette profession en acceptant les risques et la paie, (substantielle en cas de risque majeur), méritent certes, des funérailles nationales et une reconnaissance de la nation (ça peut toujours servir), là où le bas blesse, c'est pour les anciens combattants d'Algérie qui ont eu 25000 de leurs camarades morts au combat alors qu'ils n'étaient pas volontaires (loin de là) et qui recevaient pour solde, on appelait cela le prêt 4 fr 32 tous les 15 jours alors qu'une bière coûtait au foyer (joli mot) 0 fr 65. Et tous ces jeunes qui ont combattu et qui sont morts pour "la Patrie n'ont pas eu de funérailles nationales, cela aurait sans doute coûté trop cher d'emmener les familles à Alger ou à Constantine pour faire le deuil comme on dit maintenant. Tous ces jeunes de 20 ans, qui ont essayé de démarrer dans la vie, qui ont été rappelés alors qu'ils avaient commencé à fonder une famille et une entreprise et qui ont été OBLIGES de tout quitter pour défendre des départements français, (la Patrie) avaient peut-être besoin d'un soutien psychologique à leur retour de la guerre. On les a oubliés comme en 1916 quand on buvait le champagne à Paris alors que les poilus étaient dans les tranchées. La vie est un éternel recommencement.

  Bernard SOETEMONDT

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :