Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

qm_3400705_1_px_470_.jpg

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-giratoire-du-19-Mars-1962-inaugure-hier-matin-_29274-avd-20120319-62458783_actuLocale.Htm

Le giratoire du 19-Mars 1962 inauguré hier matin - Scaër

lundi 19 mars 2012


Le rond-point du 19-Mars 1962, situé au carrefour des rues Moquet, Landrein et Yannès, a été inauguré hier. Lors du conseil municipal de janvier, la commune avait choisi de baptiser ce giratoire en hommage au jour du Cessez-le-feu en Algérie, après huit années de guerre, au lendemain des accords d'Evian.

Les associations patriotiques, dont celles de Scaër, sont toujours divisées sur la date nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des 30 000 soldats français tombés en Afrique du Nord et à celle de toutes les victimes civiles. La Fédération nationale des anciens combattants en Algérie (FNACA) demande qu'elle en devienne la Journée. La décision n'avait pas fait l'unanimité dans la majorité municipale : 21 élus avaient voté pour ce choix et une élue s'était abstenue. Six membres de l'association Agir pour Scaër avaient voté contre et il y avait eu un refus de vote.

Dimanche matin, seuls les élus de la majorité, ainsi que l'association patriotique qui avait fait la demande de cette appellation, étaient présents. Plusieurs délégations du Finistère et drapeaux FNACA, ainsi que des représentants d'une commune voisine du Morbihan participaient aussi à cette cérémonie, en présence du député Gilbert Le Bris et du conseiller général Joël Derrien.

Les interventions

Le maire Paulette Pérez a d'abord rendu hommage au seul Scaërois, Joseph Postic, mort à 21 ans en Algérie en 1956 dans une embuscade. « La présence d'une plaque commémorant la guerre d'Algérie, permet de réparer un oubli, et permettra de devenir un lieu du souvenir, pour les générations futures. » Jean Lucas, président de la section locale FNACA a signalé l'attachement à « cet événement du 19 mars. Plusieurs milliers de communes de France avaient leur lieu du souvenir, nous en avions fait la demande à la commune. »

Pour Corentin Kerneis, ancien maire de Scaër et membre de la FNACA : « C'est le rappel d'un fait historique très important notamment pour toute une génération qui a connu cette guerre dont on a mis bien longtemps à dire ce nom. »

Le député Gilbert Le Bris a ajouté qu'« on ne peut pas choisir au hasard la date d'une commémoration. Il faut qu'après le 11 Novembre et le 8 Mai, la date du 19 Mars prenne sa place du souvenir, du respect et de la commémoration. »

*********************************************************************************************

 

Un-espace-pour-ne-pas-oublier_image_article_large.jpg

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/communes/Saint-Genou/n/Contenus/Articles/2012/03/06/Un-espace-pour-ne-pas-oublier

 

Indre - Saint-Genou

Un espace pour ne pas oublier

A quelques jours du 50e anniversaire des accords d'Évian et du cessez-le-feu en Algérie, il y avait beaucoup de monde à Saint-Genou, samedi, autour du monument aux morts à l'occasion de l'inauguration de l'espace du 19-mars-1962. Bon nombre de personnalités assistaient à cette inauguration dont le député, Jean-Paul Chanteguet, le conseiller général, Régis Blanchet, le maire, Gilbert Gaulué ; ainsi que le président départemental de la Fnaca, Michel Jacquet, et le président de l'association locale, Pierre Weckonski.

Ils ont tout d'abord déposé une gerbe au pied du monument aux morts. Gilbert Gaulué prenait la parole pour rendre hommage à tous ceux qui ont combattu en Algérie. « C'est le dernier conflit engageant nos appelés sous le drapeau et permettant à ma génération et à nos enfants de grandir sans connaître les affres de la guerre. » Michel Jacquet prit à son tour la parole pour remercier le maire qui a baptisé du nom du 19-mars-1962, une place, une rue, un square « pour rappeler aux générations futures ce conflit qui fit beaucoup de victimes de part et d'autre ».
Pierre Weckonski prit à son tour la parole pour rendre hommage à ces soldats et faire revivre une période de sa vie et de ce conflit. « A 20 ans, nous avons connu les larmes, sans honte de les afficher, ni aujourd'hui de vous en parler. Il n'est pas un jour où je ne pense à ce camarade qui, me relevant de mon affectation, le samedi, a perdu la vie, le mercredi suivant et qui repose au cimetière de Montbron dans les Charentes. Son sacrifice me permet d'être parmi vous, aujourd'hui, à cette inauguration. »
Après ces discours, Gilbert Gaulué et Michel Jacquet ont dévoilé la plaque de cet Espace du 19-mars-1962, à deux pas du monument aux Morts, devant une quarantaine de porte-drapeaux.

************************************************************************

 638491.jpeg

http://www.lejdc.fr/nievre/actualite/pays/val-de-loire/2012/03/22/la-plaque-du-19-mars-1962-devoilee-1124652.html

 

Nièvre > Val de Loire > Beaumont-la-Ferrière 22/03/12

La plaque du 19 mars 1962 dévoilée

Dévoilage de la plaque 19 Mars 1962. En dévoilant la plaque de la rue du 19 Mars 1962, en ce jour anniversaire du 18 mars, la commune de Beaumont-la-Ferrière et les personnalités présentes, ont inauguré le 163e lieu de mémoire nivernais du 19 Mars 1962.

************************************************************************ 

  moussan.jpg

http://moussan.blogs.lindependant.com/archive/2012/03/21/l-espace-du-19-mars-1962-inaugure.html

   23.03.2012

L'espace du 19 mars 1962 inauguré

 2866070886.JPG

Mr le maire Jean Paul Schembri , le conseil municipal et l'association des anciens combattants avaient convié la population à l'inauguration de la stèle du 19 mars 1962, cessez-le-feu en Algérie, située avenue de Védilhan. Près de 80 personnes avaient répondu à cette invitation. Etaient présents les porte drapeaux venus de tout l'arrondissement, le sénateur Roland Courteau, la député suppléante Marie Hélène Fabre, le président des anciens combattants Louis Saint Lèbes, le président de la FNACA Gérard Fraticola, le président départemental de l'union fédérale André Varalda.
Mr le maire présenta le déroulement de cette inauguration.
Pierre Revel, ancien combattant d'Algérie doyen de l'association a dévoilé la plaque, alors que Louis Saint Lèbes, Marie Hélène Fabre et Roland Courteau déposaient la gerbe.
Après une minute de silence, la chorale du ''Soleil'' interpréta de façon magistrale '' la Marseillaise''dans son intégralité.

3395580296.JPG
Mr Louis Saint Lèbes  prit alors la parole:'' le 19 mars 2011, devant le monument aux morts, mon propos se terminait ainsi j'espère que dans un an, avec l'appui de la municipalité , pour ce 50ème anniversaire il sera possible d'inaugurer une rue du 19 mars 62 car nous le devons à toutes les victimes de cette guerre. Et bien c'est chose faite, Mr le maire et son conseil ont  exaucé un vœu que notre association portait en elle depuis fort longtemps''. Il conclut son intervention:'' l'honneur d'une nation c'est d'être en paix avec son histoire, ne pas biaiser, ne pas occulter, ne pas oublier, ce lieu rappellera à tous la réalité de cette guerre''.

2161404201.JPG
Mr Gérard Fraticola , président départemental de la FNACA intervient alors:'' longtemps espéré et salué dans le monde entier , ce cessez-le-feu s'inscrit dans un vaste courant international de décolonisation et ouvre la voie à l'indépendance de l'Algérie, après celle du Maroc et de la Tunisie. Le 19 mars est une date incontournable qui a engagé un irréversible processus d'une paix voulue par 9 français sur dix. Depuis cette date douloureuse pour certains, mais solution de bon sens et de raison, 3 générations de Français n'ont pas connu la guerre alors que celle ci sévit encore dans le monde''. Il termina par un message de paix auprès des nouvelles générations.
Mr le maire s'est déclaré fier de commémorer cet espace pour ce 50ème anniversaire:'' la république française a beaucoup tardé à reconnaître cette guerre, il était temps de prolonger cet acte de mémoire en instaurant une journée du souvenir, nous le devons à ceux qui ont vécu cette période dramatique mais aussi à notre jeunesse. C'est ainsi que sur proposition des anciens combattants de Moussan , le conseil municipal à l'unanimité a délibéré pour baptiser  ''l'espace du 19 mars 1962'' pour se souvenir et transmettre cette mémoire ''.
Mme Marie Hélène Fabre, députée suppléante débuta son intervention  par une citation de Churchill:'' ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le revivre'', elle argumenta: ''l'histoire prend tout son sens en devenant la mémoire de l'humanité pour que notre futur soit mieux que son passé. Nous avons besoin des anciens combattants pour transmettre les valeurs de la citoyenneté aux jeunes générations. Le monde combattant reste bien le socle essentiel de la nation''.

3491010054.JPG
Le sénateur Roland Courteau, après avoir rendu un hommage au monde combattant , félicita la municipalité pour cette cérémonie solennelle:'' il faut toujours et sans cesse souffler le vent de l'histoire afin que nul n'oublie que ce fut une véritable guerre, afin que nul n'oublie la vérité de l'histoire que vous avez écrite  Mmes , Mrs les membres du monde combattant''
Le sénateur dans un discours de paix a tenu à préciser:'' j'appelle à la vigilance dans un monde où l'absurdité éclate à tous les carrefours de la planète, les événements mondiaux sont là pour nous rappeler que la guerre broie toujours et encore des milliers de femmes , d'hommes et d'enfants .'' Il rappela qu'il a déposé récemment une proposition de loi au sénat pour que cette journée du 19 mars reste une grande date et qu'elle soit commémorée chaque année.
Mr le maire remercia les personnes présentes et les invita à prendre un vin d'honneur à la maison pour tous. Les moussanais sont partis en cortège jusqu'à ce lieu derrière les porte-drapeaux venus de tout le département.

************************************************************************

  665440_19632331_460x306.jpg

http://www.sudouest.fr/2012/03/22/une-plaque-du-19-mars-665440-2757.php

Bazas

Une plaque du 19-Mars

Lundi, la commémoration du cinquantième anniversaire du cessez-le-feu en Algérie s'est enrichie de la pose d'une plaque baptisant la route du cimetière « allée du 19-Mars-1962 ». La municipalité a répondu par l'affirmative au souhait de l'Amicale des anciens combattants de graver cette date par-delà leurs souvenirs. L'inauguration de l'allée, suivie du traditionnel dépôt de gerbe aux monuments aux morts, s'est déroulée en présence de nombreux anciens combattants, ceux de Pompéjac, Cudos et Bazas s'étant joints à l'amicale de la commune.

************************************************************************

  Un-Espace-pour-le-19-mars-1962_image_article_large.jpg

http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/communes/Chavin/n/Contenus/Articles/2012/02/29/Un-Espace-pour-le-19-mars-1962

Indre - Chavin

Un Espace pour le 19 mars 1962

Samedi, en fin de matinée, c'est devant un large public et en compagnie d'élus du canton et de la communauté de communes, de membres et présidents de comités FNACAde communes voisines, et une quarantaine de porte-drapeaux, que la plaque de l'Espace du 19 mars 1962 a été dévoilée. « Après avoir été sollicités par les représentants départementaux de la FNACA, le conseil municipal et moi-même avons décidé de donner suite et de fixer une plaque commémorative sur l'entourage du monument aux morts de Chavin, sur lequel nous allons déposer deux gerbes en début de cérémonie », a indiqué Jean-Pierre Fleuret.

Le maire de Chavin en a profité pour préciser que ces gerbes étaient offertes par la municipalité et par l'association départementale de la FNACA, cette dernière militant pour que la date du 19 mars 1962 soit reconnue comme seule date officielle du Cessez-le-Feu en Algérie. « Pour nous, la seule date historique du Cessez-le-Feu en Algérie est celle du 19 mars 1962, suite aux accords d'Évian, la veille, et annoncé par le général Ailleret en Algérie », ont souligné Michel Jacquet, président départemental de la FNACA, et Guy Auger, secrétaire général. Hormis la FNACA, plusieurs autres associations d'anciens combattants ont honoré cette cérémonie : l'Union départementale des anciens combattants, l'ANACR, les ACPG, les résistants et le Souvenir français.

*************************************************************************

  une-plaque-commemorative-inauguree-au-1658813.jpg

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Douai/actualite/Autour_de_Douai/En_Pays_d_Ostrevant/2012/03/24/article_une-plaque-commemorative-inauguree-au-mo.shtml

En Pays d'Ostrevant

ECAILLON

 

Une plaque commémorative inaugurée au monument aux morts

 Dimanche dernier, le maire Pierre Dubois et Émile Rémy, le président de l'association des anciens combattants, avaient donné rendez-vous aux élus, à l'harmonie municipale, aux représentants des associations et aux habitants de la commune au monument aux morts pour l'inauguration d'une plaque commémorative dédiée aux combattants d'Afrique du Nord (Algérie, Maroc, Tunisie).

Cette cérémonie s'est déroulée à l'occasion du 50e anniversaire du cessez-le-feu le 19 mars 1962 en Algérie avec les accords d'Évian.

Un drame épouvantable

Après que le maire, ancien combattant lui-même, a rappelé le drame épouvantable que de nombreuses familles vécurent à cette époque et a remercié l'assistance qui contribue par sa présence au devoir de mémoire et au culte du souvenir,

Réconciliation

Émile Rémy a fait un rapide historique des événements tragiques de cette époque : 1945, la montée du nationalisme algérien ; 1954, la Toussaint sanglante ; 1957, la bataille d'Alger ; 1958, constitution d'un comité de salut publique, etc.

Puis il a souligné que « cette plaque n'est pas faite pour que nous racontions à nos enfants, petits-enfants... les atrocités de l'époque et parlions de ce gâchis mais pour qu'en passant un jour devant cette plaque, ils se disent : "Il s'est passé quelque chose de grave, ne l'oublions pas" ». Il a terminé par cette phrase toute empreinte d'espoir : « Enlevons de notre coeur la haine et la vengeance. Laissons-lui la place pour la réconciliation ».

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :