Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  remy-rebeyrotte-photo-lbp-jsl.jpg

1 M. Rémy Rebeyrotte

maire d'Autun

 et conseiller général

De la part des Comités FNACA

Bourgogne

***********************************

M. Rémy Rebeyrotte, maire d’Autun, réagit dans un communiqué aux propos tenus dans l’article relatant la cérémonie de commémoration des combattants d’Afrique du nord, célébrée lundi 5 décembre 2011.

Il rappelle que « depuis plus de trente ans, concernant la commémoration des combats d’Afrique du Nord, la Ville d’Autun ne reconnaît qu’une seule date : le Cessez-le-feu du 19 mars 1962.

Sous Marcel Lucotte, la Ville d’Autun fut l’une des premières de France à nommer l’une de ses rues “rue du 19 mars 1962” ».

Pour lui, le 5 décembre ne se trouve pas être une date légitime : «La date du 5 décembre, qui ne correspond à rien dans l’Histoire, sauf à une disponibilité dans l’agenda du Président de la République de l’époque qui a procédé ce jour à l’inauguration du monument du Quai Branly, n’a pas de sens à nos yeux et introduit une confusion qui n’a pas lieu d’être. »

S’il admet toutefois répondre favorablement au souhait du préfet de pavoiser les bâtiments communaux, il indique : « Par contre, nous n’organisons pas la cérémonie et donc, même si nous maintenons à côté du monument aux morts le mat des couleurs, c’est aux organisateurs de veiller à ce que tout soit mis en œuvre et en place pour la cérémonie en question. La Ville n’empêche rien, n’interdit personne mais n’organise pas et ne concourt pas à l’organisation de cette cérémonie. »

M. Rémy Rebeyrotte estime que la date du 19 mars est la seule légitime, et qu’il souhaite « que tôt ou tard le 19 mars s’impose comme la seule date officielle, respectant ainsi l’écrasante majorité de ceux qui ont sacrifié leur vie, une part de leur jeunesse, aux guerres et aux combats d’Afrique du Nord. »

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :