Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hier nous avons eu une réunion du bureau FNACA Chalon Sud et comme nous avons créé un blog sur Internet, nous nous sommes aperçus que seule une minorité de nos adhérents possédaient un ordinateur. (Il faut préciser que la génération des Anciens d'Algérie sont dans une fourchette d'âges de 68 à 80 ans). Alors une question s'est posée : " Faut-il continuer ou non à faire vivre le Blog ? A l'unanimité le Bureau a répondu " Oui ". C'est pourquoi, aujourd'hui, nous vous proposons de lire des belles histoires (vraies) d'Internautes plus ou moins âgés. Mais qu'est-ce qu'ils ont la " pêche "  ces " seniors " . Ils sont Formi... Formi... Formidables !!! 

 

Lili Rose Larete : 82 ans

 résidente en maison de retraite et… blogueuse !

 

Lili Rose Larete, 82 ans vit en maison de retraite depuis quelques jours. Internaute convaincue, cette grand-mère tient un blog depuis qu’elle a intégré un établissement pour personnes âgées situé dans l’ouest de la France. Elle évoque au quotidien, et avec humour, sa vie de tous les jours… Ses proches, sa famille, ses compagnons de route, le personnel d’encadrement, etc.

Découvrons donc Lili Rose Larete (un pseudo), 82 ans, qui a lancé son propre blog fin avril 2010 alors qu’elle venait d’intégrer un établissement pour personnes âgées.

« Je me suis mise à internet il y a environ trois ans pour communiquer par mail avec mes petits-enfants. Mais l'idée du blog m'est venu quelques jours avant d'entrer en maison de retraite, je me suis dit que cela pimenterait mes journées et en plus j'avais envie de raconter avec humour ce que j'allais vivre quotidiennement… » confie-t-elle.

Et d’ajouter : « Je me suis lancée dans la dernière folle aventure de ma vie en me promettant, et surtout en promettant à mes trois filles, que je garderai l'anonymat sur mon identité et l'établissement dans lequel je réside, et ce pour de nombreuses raisons. La première est que je veux pouvoir parler le plus librement possible de la maison de retraite dans laquelle je suis, raconter tout et rien, sans porter préjudice aux professionnels et aux résidents. La seconde est que je ne veux pas que mon blog nuise à mes filles dont deux exercent encore leur profession. C'est pour cela que j'ai adopté un nom de blogueuse bien plus glamour d'ailleurs que mon véritable nom ! »

 

Extrait de sa fiche sur Internet :

Je m'appelle Lili Rose Larete. J'ai 82 ans, des fausses dents et une énergie débordante. Mes jambes m'ayant doucement abandonnées, ma fille aînée a décidé de me placer en maison de retraite. Un très bel établissement privé qui coûte au moins un lingot d'or par an. Il se trouve dans l'Ouest de la France, non loin de la mer. Pour dire vrai, je serais bien restée chez ma fille cadette à me faire dorloter. Toutefois, son ingrat de mari ne voyait pas la chose sous le même angle. Alors voilà, depuis trois jours je vis entourée de vieux. Plus ou moins vieux d'ailleurs. Il y a les jeunes vieux... de 70 ans et les vieux vieux... centenaires ! Il y a ceux qui ont leur tête comme moi et ceux qui ont perdu la boule ! J'ai dit à ma fille, j'irais dans cette maison de vieux schnoques seulement si j'ai un ordinateur et internet. Je lui ai dit que je deviendrai blogueuse. Elle a ri, a levé les yeux au ciel, mais elle m'a quand même acheté mon ordinateur et installé un abonnement internet illimité ! On m'a souvent demandé d'écrire mes mémoires. Non, c'est trop prétentieux... Je préfère livrer mes journées, mes souvenirs, sous l'impulsion du moment. Hier, mon voisin Léopold, atteint de la maladie d'Alzheimer, est venu me dire cinq fois bonjour... Je ne vais pas m'ennuyer. Je vais vous raconter ! Je file me coucher, plus de onze heure du soir, allons bon, ce n'est pas une heure pour une vieille comme moi !

 

Si vous le souhaitez voici le lien pour aller sur le blog de Lili Rose Larete :

 

http://www.liliroselarete.blogspot.com

 

 

              

REPONSES DES INTERNAUTES

Une blogueuse :

 

C'est très bien d'avoir eu le courage de  vouloir  comprendre « internet " et ça me rassure car bon nombre de personnes bien plus jeunes que vous, se privent de ce moyen formidable de garder le contact sous prétexte que "ce n'est plus de leur temps" !.
Mais c'est une preuve de votre ouverture d'esprit et de votre curiosité comme le disent déjà vos lectures et goûts ciné. Moi aussi depuis plus de 10 ans maintenant, je l'utilise pour mes enfants et petits-enfants, c'est moins fastidieux que d'écrire et j'ai, pour ma part, l'impression que ces contacts plus fréquents ont engendré une certaine complicité et j'ose dire certaines choses (gentilles surtout) que je n'aurais pas su dire sur papier et encore moins au téléphone .

Une maison de retraite :

 

Consulter les dernières actualités de la résidence, la météo du jour, les anniversaires du mois, le menu de la semaine, le programme d'animation…

 Le blog renseigne sur tous les temps forts de la résidence. Espaces d'expression et de partage, ces blogs ont vocation à être nourris et actualisés tant par le personnel de la maison que par ses résidents. « Ils permettent ainsi d'impliquer la personne âgée dans le quotidien de son nouveau lieu de vie… et pourquoi pas, de l'initier à l'informatique et à Internet » assurent encore les responsables du groupe.

Et de préciser : « la présence du blog peut favoriser le contact et l'échange avec des proches, enfants, petits-enfants, notamment éloignés géographiquement. Et tout est prévu : un formulaire de contact on-line permet l’envoi personnalisé d'emails à chaque résident. Ces messages sont ensuite imprimés puis distribués avec le courrier traditionnel. Très utile aux jeunes générations, devenues peu adeptes des traditionnelles cartes postales, cet outil web est un nouveau moyen de donner et de prendre des nouvelles de ses grands-parents, ou arrières grands-parents. À noter que les familles peuvent aussi suivre la vie de la résidence en s'inscrivant à une newsletter automatique.

Internet a des vertus anti-stress et anti-âge. Les nouvelles technologies aident à prendre soin de nous car elles entretiennent notre capacité à nous concentrer et stimulent notre curiosité.

Cette résidence de retraite accueille des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Elle va mettre à leur disposition des consoles de jeux et des petits ordinateurs. A condition de leur apprendre à les utiliser avant que leur état n'empire, il sera possible de ralentir l'évolution de la maladie ". 

 

Une Caisse de retraite complémentaire :

 

" La révolution Internet ne change pas uniquement la vie des plus jeunes. Pour les retraités, il s'agit aussi d'un outil bien pratique permettant de s'informer au quotidien, d'échanger avec les membres de leur famille, de régler leurs achats, de rédiger avec facilité et rapidité leurs déclarations d'impôts, de se divertir avec des jeux en ligne multiples et variés, de rester en liens avec des amis installés de l'autre bout du monde aussi rapidement que s'ils étaient à côtés d'eux. 

Lorsque nous serons très âgés, ces machines dont nous avons appris à nous servir nous aideront à rester autonomes plus longtemps, et elles favoriseront sans doute notre maintien à domicile ».

  

Une internaute :

 

Madame N. (77 ans) nous raconte Internet

“ Je suis connectée à Internet depuis environ 4 ans. En me levant le matin, je vais d’abord voir si j’ai des messages. J’utilise Internet une heure le matin, une heure l’après-midi, mais le soir ça peut aller jusqu’à 3 heures. J’ai commencé à m’intéresser à l’informatique en 1989 en achetant un Macintosh. Je n’avais pas de but précis, je voulais voir ce que c’était et c’est par curiosité que j’ai commencé. Quand Internet est arrivé, je m’y suis très vite intéressée. C’est un moyen de communication formidable qui m’a permis de me lier d’amitié avec une Canadienne que je ne connaissais pas avant. Je suis même allée lui rendre visite au Canada et elle est venue me voir en Suisse. On s’envoie des e-mails chaque jour. J’ai aussi un scan et comme ça je peux lui envoyer des articles, des photos, etc. Grâce à Internet, j’ai aussi plus de contacts avec mon fils qui me donnait rarement des nouvelles avant. J’échange aussi des e-mails avec mes petits-enfants qui sont au Brésil.

J’ai essayé les "chats et les forums" une ou deux fois mais je trouve ça plus que nul. Les chats sont souvent vulgaires et dans les forums, soit on a affaire à des spécialistes et je ne suis pas capable de discuter ou alors on tombe sur des gens glauques.

Par contre, j’aime beaucoup l’histoire et j’ai trouvé un site web historique très intéressant qui m’envoie chaque jour un e-mail. J’adore surfer et je lis aussi les journaux sur Internet. Mais je me méfie du commerce électronique. J’ai envoyé une fois des fleurs à une amie à l’étranger et j’ai donné mon numéro de carte de crédit, mais je n’ai plus recommencé. J’achète des fois des billets ou alors un livre, mais le paiement se fait par facture. Je ne trouve pas que Internet soit compliqué, mais je n’essaie pas non plus de savoir comment ça fonctionne et qu’est-ce qu’il y a derrière, parce que de toute façon je sais que ça me dépasse. J’ai aussi un peu peur d’essayer des nouvelles choses que je ne connais pas, parce que je me dis que je risque d’abîmer quelque chose. Mais parfois j’essaie quand même et ça marche.

Internet est un loisir pour moi et je ne pourrais plus m’en passer. Je trouve fascinant d’imaginer tous les messages qui voyagent sans arrêt d’un endroit à l’autre du monde grâce à la technologie. Et Internet élargit l’esprit aussi bien que l’horizon d’une personne. C’est une source d’informations énormes et ça me permet d’apprendre pleins de nouvelles choses. Ça me prend beaucoup de temps, mais ça ne m’empêche pas de voir ma famille et mes amis. ”

 

Un internaute :

 

Monsieur C. (74 ans) nous raconte Internet

“ Je consulte Internet tous les jours, le matin, entre 30 et 60 minutes. Et puis de temps en temps dans la journée si j’ai besoin de consulter quelque chose, trouver une information sur n’importe

quel sujet, très rapidement. J’utilise Internet, enfin j’utilise les ordinateurs, depuis que j’ai pris ma retraite à 60 ans, en 1986.

C’est mon fils adoptif qui m’a apporté un ordinateur pour m’occuper.

Lorsque j’ai appris l’ordinateur, j’ai découvert une autre manière de vivre. J’ai découvert une vie très intéressante à développer, à écrire. Également j’ai découvert très rapidement les inconvénients qu’on rencontre, surtout lorsqu’on est déjà une personne âgée et qu’on ne s’est jamais occupé de la technique.

L’ordinateur c’est une merveille. Internet vous permet aujourd’hui de rester en contact même avec des amis lointains.

A mon avis Internet est une de ces inventions du siècle comme la poudre l’a été.

C’est un outil formidable, une invention extraordinaire, si vous l’utilisez bien. Pour des personnes qui ne peuvent pas se déplacer pour une raison ou pour une autre, c’est une fenêtre merveilleuse qui s’ouvre sur tout le monde. Et pour les retraités, c’est une possibilité de contact, de maintenir une vie active, dynamique, utile, de se sentir qu’on est quelque chose.

Qu’est-ce qui me déplaît ? Moi, personnellement rien, parce que je crois me rendre compte de l’utilisation que j’appelle mauvaise et à laquelle je n’arrive pas.

Internet a beaucoup changé ma vie. Le grand problème pour les personnes âgées et retraitées c’est de savoir s’occuper. Avec l’ordinateur et Internet on continue à apprendre, on est toujours en apprentissage et je crois que ça ne finira jamais ».

 

 

Merci pour vos commentaires

Ils me prouveront que vous existez

et cela me sera un précieux encouragement

 

 

Tag(s) : #Associations