Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  Cliquez sur le lien ci-dessous pour entrer sur le Site de :
3082855110 2NEPTUNE

Twitter: DE SIMONE Armand

Facebook: DE SIMONE Armand

   

Passeur de mémoire département de Haute-Savoie

 de "Guerre d'Algérie, Jeunesse-Enseignement"

 

Membre de la commission nationale  MEMOIRE&HISTOIRE                                                                                   

Fédération National des Anciens Combattants en Algérie

Maroc et Tunisie


-----------------------------------------------------------------------------


 

images.jpg

 


"Partenaire de la réserve citoyenne"  par la contribution au devoir de mémoire, l'aide au recrutement de l'active comme de la réserve.


Collaborateur bénévole du service public action de mémoire et de solidarité


Courriel :gaje74@orange.fr       


----------------------------------------------------------                                                                                          


Un travail de mémoire


 Un devoir de vérité

2351901987.jpg

 

COLLOQUE d’EVIAN

50 ans après les accords d’EVIAN

«  Sortir de la Guerre d’Algérie : Regards croisés, regards apaisés »

----------------

Des perturbateurs en béret rouge de l’UDC-AFN insultent les participants à leur entrée au Palais des festivités.

Tout d’abord je souhaite un prompt rétablissement à Madame FRANCINA, qui a eu un malaise le matin et qui a dû être conduite de toute urgence à l’hôpital.

Marc FRANCINA n’a donc pas pu faire l’ouverture du colloque à 14 heures.  Sa parole a été relayée au pied levé par Madame  Anne-Marie BERGER  sa 1re adjointe. 

 

Monsieur Jean-Pierre CHEVENEMENT

P1010034.JPG

Président de l’Association France-Algérie, n’a pas mâché ses mots, pour exprimer sa colère avec vigueur.

 

Monsieur Georges MORIN

P1010035.JPG

Pied-noir, Président de l’Association Coup de Soleil, n’a pas été tendre lui non plus envers

«  ces braillards minoritaires qui ne représentent surtout pas le monde des rapatriés, et qui pourtant ont une participation insidieuse à la prise de position de nos gouvernants actuels ".

Toutes les interventions des historiens ont été particulièrement appréciées et ont vite fait oublier  « les braillards » du matin, par la qualité des débats, pour promouvoir la recherche, la réflexion, dans le respect des émotions.

------------------

Alain RUSCIO
 

ruscio

Photo d’archives

Sur le thème «  Le drame de la fusillade de la rue d’Isly (26 mars1962) » a donné des informations irréfutables sur la responsabilité de l’OAS dans ce massacre, informations confirmées par Monsieur Michel LEVALLOIS

P1010027.JPG

Préfet Honoraire, qui était sous-préfet d’ALGER au moment du drame.

 

 Gilbert MEYNIER

P1010029.JPG

a été intarissable  sur le thème «  Les accords d’EVIAN, quel enjeux pour le FLN » Le scoop pour lui, est que non publié au J.O. algérien, n’ont aucune valeur internationale, ce qui ne change rien au cessez-le-feu du lendemain.

Gilles MANCERON

arton25095-cdb4b.jpg

a parlé lui de « Singes sanglants » qui sont honorés aujourd’hui et a évacué les critiques ciblant la date du cessez-le-feu de la guerre en Algérie.


affronter le passé colonial  ( extrait du WEB)

  img302.jpg

« La colonisation fait partie de l’histoire française, mais la France ne veut pas le voir. Ce trou de mémoire ne peut que favoriser le retour d’un certain nombre de préjugés et la permanence dans la société française de ce que le philosophe Sidi Mohamed Barkat appelle des « faux plis ». 

 

Ma plus grosse surprise est venue d’un jeune historien Yann SCIOLDO-ZURCHER

P1010032.JPG

qui a traité « Les Pieds Noirs et l’exode » Les documents qu’il nous a présentés, sur la loi du 26 décembre 1961 sur la politique de   réinstallation  des pieds noirs en France et de l’amnésie des parlementaires sur toutes les lois qui ont été faites en leur faveur avec des explication très pertinente sur leurs indemnisations , dans une politique de réinstallation, ceux qui avaient beaucoup en Algérie, ont eu beaucoup en France, ceux qui n’avaient pas beaucoup en Algérie n’ont eu pas beaucoup en France, car il  s’agissait d’une loi de retour en France avec une promotion sociale.

 

« Aveugles et dans le déni des volontés d’autonomie des Algériens, les Français d’Algérie qui ont été volontairement et involontairement les principaux acteurs de la colonisation française se trouvent soudain plongés dans un conflit sanglant et dans les affres d’une migration/déplacement en masse. Yann Scioldo-Zürcher a su montrer comment ce renversement brusque de situation a plongé ces populations dans une redéfinition majeure de leur identité sociale »

 

Je vous invite d’aller voir  la revue Européenne des Migrations Internationales  sur le WEB en tapant Yann SCIOLDO-ZURCHER

 P1010036.JPG

Les délégations de l’ARAC et FNACA nationales et départementales avec

 le Docteur Jean-Philippe OULD-AOUDIA et de Jean-François GAVOURY

P1010040.JPG

 

Du Palais des festivités au Palais Lumière, il fallait passer devant la plaque de Camille BLANC maire d’EVIAN assassiné par l’OAS.

Passant devant un fleuriste, les participants ont  spontanément pris une fleur  qu’ils ont déposée  devant la plaque de Camille BLANC.

 

 P1010042.JPG

 

 

Merci à Monsieur Marc FRANCINA Député-Maire d’EVIAN d’avoir programmé cette rencontre

 «  Sortir de la Guerre d’Algérie : regards croisés, regards apaisés »

Un jeune français d’origine algérienne a posé deux questions  restées sans réponse à la fin du colloque : «  Est maintenant après cette réunion, allons-nous en rester-là ?  Que devons-nous entreprendre pour un rapprochement  France-Algérie ? »

 

Merci aux organisateurs dont Monsieur Claude MEGEVAN président de la Salèvienne.

 

 

 

Dernière minute du matin dimanche 18 mars 2012. (Information de Jean-François GAVOURY)

Le colloque a commencé avec 1 heure de retard.

A la suite des vociférations et des menaces des « braillards UDC/AFN » du samedi  matin 17 mars, qui avaient «  braillés » que demain ils reviendraient en force. Le service de sécurité du colloque a  attendu l’arrivée d’un détachement de CRS venu de SAINT-ETIENNE.

Le Palais des festivités était cerné de barrières et son accès régulé pour permettre le contrôle des participants au colloque.

 Ils étaient une vingtaine moins excités que la veille mais tout autant pitoyables.

Quelle tristesse de voir nos copains d’AFN instrumentalisés de cette façon.

 

 «  Attristant, mais pas étonnant des comportements tels que ceux du matin » dixit Madame Anne Marie BERGER 1ère adjointe de Marc FRANCINA

                                                          ----------------------------

Un président de comité UDC/AFN périphérique d’EVIAN, qui a assisté à nos côtés au colloque, (il n’était pas le seul) m’a déclaré sur le moment de l’émotion qu’il ne restera plus un seul instant à l’UDC/AFN  - A suivre si ses déclarations seront suivies d’effets.

 

 

Armand DE SIMONE le dimanche 18 mars 2012

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :