Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourbon-Lancy

Fin de la Guerre d’Algérie : Des cérémonies

 très suivies

 bourbon.jpg

 

Les anciens d’Algérie décorés.  Photo G. B. (CLP)

Il y a 49 ans, le cessez-le-feu, voulu par une très grande majorité de Français et par le général de Gaulle, mettait fin à une guerre cruelle qui avait duré six ans et fait des centaines de milliers de victimes. Comme chaque année depuis 1963, la FNACA a commémoré cet événement important pour notre histoire.

Le samedi matin a commencé par un temps religieux réunissant les anciens combattants et leurs familles dans l’église de Cressy-sur-Somme. Après un repas pris au restaurant du casino, les anciens d’Algérie se sont retrouvés devant le monument aux morts de Chalmoux puis à Bourbon où la société philharmonique, malgré des contraintes d’horaires, a ouvert un très beau défilé, suivi d’une manifestation devant le monument aux morts qui a commencé, suivant les directives du chef Martial Vacher, par les remises de décorations.

Gilles Bailly (CLP)

Chagny

 Chagny-copie-1.jpg

 

Dépôt de gerbe. Photo M. B. (CLP)

Il y a maintenant 49 ans, le 19 Mars 1962, l’ordre du jour n° 11 du général Ailleret officialisait les accords d’Evian, installait le cessez-le-feu et mettait fin à plus de sept années de combats en Algérie.

Ce 19 mars 2011, par le dépôt d’une gerbe au monument aux morts du square Jean-Moulin, les membres de la FNACA et de nombreux élus se sont recueillis et ont rendu hommage aux victimes et blessés ou malades, causés par ce conflit.

Pendant ce moment de recueillement, tous les anciens combattants ont eu une pensée pour les trois Chagnotins morts pendant cette guerre : Daniel Bonin, Roger Chappeau et Jean-Yves Dechaux.

Sur le mémorial de Blanzy, les patronymes de ces trois Chagnotins figurent parmi les 199 noms des soldats, issus de notre département, tombés pendant la guerre d’indépendance entre 1955 et 1962

Pour clore la cérémonie et avant de prendre le vin d’honneur offert par la municipalité, Michel Lauzier a invité les participants à œuvrer pour un monde plus juste et solidaire.

M. B. (CLP)

 

charolles

Plus de 200 personnes à la cérémonie du 19 Mars

 charolles.jpg

 

Parmi les excusés, le sous-préfet et les représentants de la gendarmerie, tenus au droit de réserve pendant la période d’élection. Photo R. M. (CLP)

En marge des cérémonies organisées dans les communes, les représentants des délégations des comités FNACA de l’arrondissement ont participé samedi à un rassemblement.

La cérémonie était organisée à Charolles par le comité cantonal, présidé par M. Kut. Un cortège de plus de 200 participants a été conduit par 24 porte-drapeaux et plusieurs personnalités, parmi lesquelles M. Nesme député, M. Bonnot, conseiller général, M. Drevon, maire de Charolles, Georges André, secrétaire du comité départemental de la FNACA…

Ce moment a été empreint d’une forte émotion avec la chanson de Serge Lama L’Algérie et les sonneries des musiciens de l’harmonie qui, au-delà de l’hommage solennel rendu aux victimes de la guerre et aux victimes civiles, fut aussi un message de fraternité adressé aux adversaires de l’époque, afin qu’une vraie paix s’instaure définitivement entre les peuples des deux côtés de la Méditerranée qui ont une longue histoire en commun.

L’après-midi, les représentants du comité cantonal de la FNACA ont participé aux cérémonies qui ont eu lieu à Lugny-lès-Charolles et à Saint-Julien-de-Civry.

Richard Misiak (CLP)

 

Chauffailles

 chauffailles.jpg

 

Les porte-drapeaux entourent Pierrette Laroche et le président de la FNACA, M. Giraudon.  Photo E. L. (CLP)

En présence de Marie-Christine Bignon, maire, et des adhérents chauffaillons de la FNACA, a eu lieu, samedi, la commémoration du 19 mars 1962. Ils étaient nombreux à avoir répondu à l'appel de la FNACA. Porte-drapeaux et anciens combattants au plastron orné de médailles, parents de victimes, se sont retrouvés devant le monument aux morts de Chauffailles, pour ce 49e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie.

Le président de la FNACA, M. Giraudon, a souligné l’importance de cette date : « Ne laissons pas falsifier l’histoire que nous avons écrite ensemble avec nos 30000 disparus. »

Un vibrant hommage aux victimes a été rendu, qui était surtout d'une ode à la paix et à la solidarité entre tous les peuples du monde. Après les discours de M.-C. Bignon et de M. Giraudon, La Marseillaise était entonnée, une minute de silence respectée et la plaque du monument aux morts fleurie.

E. L. (CLP)

 

Ciry-le-Noble

Croix du combattant

 ciry-le-noble.jpg

 

Camille Moratille a remis la croix du combattant à Paul Fournier

  Laurence ROUX (CLP)

Les membres du comité local de la FNACA étaient très occupés pour la matinée du 19 mars. Ils se sont réunis de bonne heure pour se rendre au Mémorial de Blanzy, puis, en revenant, ils se sont arrêtés au cimetière pour se recueillir sur les tombes de leurs camarades aujourd’hui disparus. Et enfin, à 11 h 45, aux côtés des élus, les représentants de la FNACA se sont retrouvés au monument aux morts et à cette occasion, Camille Moratille, le président du comité local, a remis la croix du combattant à Paul Fournier. Les adhérents de la FNACA avaient également choisi le dimanche à midi pour se retrouver au restaurant à Baron. Photo L. R. (CLP)

 

Crêches-sur-Saône

Cérémonie du 19 mars: Henri Ducrot inaugure

 sa médaille

 creches-sur-saone.jpg

 

Henri Ducrot (à droite sur la photo)  Bernard CHAPUIS (CLP)

En présence d’une cinquantaine de personnes, le comité FNACA, les anciens combattants et la municipalité commémoraient comme il se doit le 49e anniversaire du cessez-le-feu en Algérie. À cette occasion, le nouveau porte-drapeau des anciens combattants UFAC, Henri Ducrot, adhérent FNACA, apparaissait avec sa nouvelle médaille de porte-drapeau. Photo Bernard CHAPUIS (CLP)

 

Cressy-sur-Somme

 cressy-sur-somme.jpg

 

 Dominique FROSSARD (CLP)

Après une messe célébrée en l’église, un arrêt était fait au monument aux morts à l’occasion de la commémoration du cessez-le-feu en Algérie. Après lecture des messages, la population présente fut invitée à un vin d’honneur à la salle communale. Photo D. F.

Dommartin-lès-Cuiseaux

La FNACA passe à table

 dommartin-les-cuiseaux.jpg

 

Pascale FOURNIER (CLP)

Après la cérémonie au monument aux morts au Miroir en matinée, les adhérents du comité FNACA Dommartin-Le Miroir-Champagnat et leurs conjoints se sont réunis autour d’une bonne table à la salle de Dommartin. Aux côtés du président Jérôme Pont, les 55 convives ont partagé un excellent menu préparé par le traiteur Bernard Maître. Photo P. F. (CLP)

 

Génelard

Quatre anciens d'AFN honorés

 genelard.jpg

 

Les quatre récipiendaires  Jean Michel CARRE (CLP)

Nombreux ont été les habitants, mais également les représentants de la municipalité et les anciens combattants à participer à la cérémonie commémorative du 19 mars 1962 qui s’est déroulée samedi matin.

À cette occasion, la FNACA avait choisi de décorer quatre de ses membres au titre de la Reconnaissance de la Nation. C’est donc au cours de ce moment de recueillement, que, tour à tour, Daniel Rancier, Jean-Daniel Dazy, Jean Jeandeau et Daniel Delaunay ont reçu la médaille venant témoigner de la reconnaissance du pays aux anciens d’Afrique du Nord. Photo J.-M. C. (CLP)

Givry

Le Cessez-le-feu en Algérie dûment commémoré

 Givry.jpg

 

Hommage à Poncey L. Ragot, mort en Algérie.  Photo E.M. (CLP)

Une soixantaine de personnes ont assisté samedi à la commémoration du 19 mars 1962. Après le dépôt de gerbes aux cimetières de Poncey et Givry, pour l’hommage aux soldats Ragot et Bouillot, l’assistance s’est retrouvée au monument aux morts pour la lecture du message national de la FNACA par Jean-Pierre Tisserand, président du comité local, et l’allocution du Maire Daniel Villeret. Ce dernier a renouvelé l’attachement de la municipalité à cette date du 19 mars, reconnue comme fin de la guerre d’Algérie. Une date porteuse d’espérance, de paix et de réconciliation, ouvrant droit à cinquante années sans conflits pour la nation française. Emboîtant le pas à nos pères, bâtisseurs de l’Europe sur fond de seconde guerre mondiale, « ne serait-il pas raisonnable que nous tendions une main fraternelle à nos adversaires de l’époque ? » C’est là les vœux pieux du comité national pour ce 49 e anniversaire du Cessez-le-feu en Algérie.

Emmanuel Mère (CLP)

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :