Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 5 décembre 2010 à Chalon-sur-Saône

6 associations patriotiques

 des anciens combattants du Chalonnais

Nous n’allons pas leur faire l’honneur de mettre la photo

 insérée dans la Presse

Nous allons corriger quelques erreurs et oublis de cet article

 

La journée nationale d’hommage aux morts de la guerre d’Algérie réunissait, dimanche, quai Gambetta, les associations patriotiques des anciens combattants du Chalonnais. Le Souvenir français, l’Union nationale parachutiste, l’Anfanoma, les Médaillés militaires, la Société d’entraide de la légion d’honneur et l’Ordre national des anciens combattants, assistés des sapeurs-pompiers, d’élus et de représentants de la base interarmée ont rendu un hommage solennel aux 24 000 militaires, harkis et civils, qui ont perdu la vie durant ces 10 ans menant à l’indépendance de l’Algérie. Après le chant des Africains, lecture du manifeste et du discours du ministre, celui du sous-préfet souligna le besoin de « pouvoir faire s’exprimer toutes les mémoires et de les apaiser ». Pour MM. Loriol, Peran et l’ex-colonel Buquet, « cette journée doit aussi avoir une pensée aux 1,5 million de combattants ainsi qu’aux veuves et orphelins de guerre ».          Frédéric Chouard (CLP)

* L'ANFANOMA (Association Nationale des Français d'Afrique du Nord, d'Outre-Mer et de leurs Amis) n’est pas une association d’anciens combattants, mais une association de Pieds-Noirs nostalgiques de l’Algérie française et qui fréquente sur le plan national les associations des héritiers de l’OAS.

* Mais voyons un gros oubli dans cet article vous avez omis de faire figurer l’association «vedette » qui est, celle-là, une association d’anciens combattants, nous voulons parler de l’UNC (Union Nationale des Combattants), mais comme la précédente association, qui fréquente sur le plan national les associations des nostalgiques du colonialisme.

* Pouvoir faire s’exprimer toutes les mémoires et les apaiser (une phrase d’Alain Juppé, ministre de la Défense et des Anciens Combattants), nous sommes d’accord, mais pas avec la Fondation actuelle, orientée politiquement, pour laquelle aucun historien n’accepte de collaborer.

* Ah ! surtout vous n’avez pas oublié de faire jouer le chant « Les Africains » que les nostalgiques du colonialisme se sont accaparés pour en faire l’Hymne de l’OAS (plus précisément ses héritiers).

Voilà Chers Amis Internautes ce qui s’est passé dans cette bonne ville de Chalon-sur-Saône, ce 5 décembre 2010, une journée qui reste, sur le plan national, un fiasco.

  

Saint-Marcel

L'UNC se souvient

 

 
Déplacée en raison du repas de l'UNC, la commémoration en mémoire des combattants d'Algérie s'est déroulée samedi après-midi à St-Marcel. Jean Buvot, président de l'UNC, a remercié les huit porte-drapeaux, la population et les élus, d’être venus.  J.-J. V. (CLP)

 

Nos commentaires :

* 25 personnes, au grand maximum, et encore nous sommes certainement généreux ont assisté à la cérémonie.

* Pourtant fière d’annoncer à toutes occasions ses 196 adhérents, comme l’association la plus importante, l’UNC n’a attiré qu’une dizaine d’anciens combattants.

* N’y a-t-il pas une erreur de saisie lorsqu’il est annoncé 8 porte-drapeaux ? En tout cas c’est un record (si c’est vrai) 8 porte-drapeaux pour 10 anciens combattants et 25 personnes au total… rien à rajouter.

* Comme partout en France, la cérémonie de Saint-Marcel, cette bourgade d’environ 5000 habitants, située en Saône-et-Loire, a été un fiasco.

* Pourquoi parlons-nous de cette bourgade ? tout simplement c’est là que se trouve le blog de la FNACA Chalon Sud.

* Nous précisons une fois de plus que l’article 2 du décret instaurant la date officielle de commémoration prévoit que les cérémonies sont organisées « dans chaque département ». Rien n’oblige donc une commune à organiser une telle manifestation.

* Pour la FNACA : NON au 5 décembre (une date qui n'a aucune signification historique) et rendez-vous le 19 mars 2011 dernière commémoration avant le grand rendez-vous du 19 mars 2012 pour le cinquantième anniversaire du Cessez-le-Feu de la guerre d’Algérie.

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations