Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

HamidBousselhamCouvertureTorturesParLePen-a6cc4.jpg

La guerre d'Algérie ou le spectre de la torture

Réélu député en 1958, Jean-Marie Le Pen devient rapporteur du budget de la Guerre à l’Assemblée nationale. Un poste stratégique alors que la guerre d’Algérie continue. Le jeune élu en profite pour marquer son indépendance vis-à-vis du gaullisme et défend l’Algérie française. Geste fort, il quitte, au cours de son mandat, les bancs de l’Hémicycle pour se porter volontaire en Algérie. Ayant été officier de renseignement, il a avoué, le 9 novembre 1962 dans la revue Combat, "avoir torturé parce qu'il fallait le faire". Au lendemain de cette déclaration fracassante, il est revenu sur ses propos, évoquant des "méthodes de contraintes" plutôt que de tortures. Malgré cela, Jean-Marie Le Pen est décoré de la Croix de la valeur militaire. Dans les années 80-90, plusieurs personnalités –Michel Rocard, Pierre Vidal-Naquet ou le général Aussaresses– l’accuseront d’avoir pratiqué la torture en Algérie. Dans un livre, Torturés par Le Pen (2000), l’historien Hamid Bousselham émet des accusations particulièrement détaillées et précises.

Reuters

Jean-Marie-Le-Pen-Le-detail-qui-gene_pics_809.jpg

Le "détail" qui gêne

Le 13 septembre 1987, Jean-Marie Le Pen se retrouve autour d’un scandale sans précédent. Lors du Grand Jury RTL-Le Monde, il lance à propos de l’utilisation par les nazis de chambres à gaz: "Je n'ai pas étudié spécialement la question mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale." Quelques jours plus tard, il explique, à l’Assemblée nationale, qu’il voulait dire que les chambres à gaz n’étaient pas le seul lieu où des gens ont perdu la vie en 39-45. Le tollé est tel –comme le prouve cette affiche dans une manifestation des associations antiracisme– qu’il finit par exprimer ses regrets à l'occasion du cinquantième anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz. Pourtant, il reparle de ce "détail" lors d’un déplacement en Bavière en 1997, lors d’une interview au magazine Bretons en 2008, et lors d’une séance du Parlement européen en 2009.

Reuters

 

en et la torture en Algérie - 1 par El-gosto
Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :