Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sennecey-lès-Dijon

Beaucoup d’activités à la FNACA

le-comite-du-secteur-rassemble-trente-adherents-photo-g-m.jpg 

Le bureau du comité était présidé par Roger Morizot. Photo René Gauthey

Lors de sa dernière assemblée générale, le comité FNACA de Sennecey-Neuilly a présenté le bilan

Le comité FNACA de Sennecey-Neuilly s'est réuni en assemblée générale à l'espace Saint-Maurice de Sennecey, en présence de Philippe Belleville, maire de Sennecey ; Pierre Charlot, représentant le maire de Neuilly ; Edmond De Concilio, représentant départemental et de très nombreux adhérents.

Après la minute de silence, observée en mémoire des adhérents décédés au cours de l'année, le président Roger Morizot a fait un rappel de toutes les activités organisées par le comité ou auxquelles il a participé au cours de l'année; manifestations patriotiques (loto, thé dansant, repas amical, journée champêtre, voyage). Il a remercié tous les adhérents actifs et leurs épouses qui ­s'investissent dans l'organisation de ces manifestations. Il invite les autres adhérents à se joindre à eux pour partager cette ambiance d'action collective.

Pour 2011/2012, la FNACA participera aux différentes manifestations patriotiques, elle organisera une sortie dans la région de Buxy, un loto le 18 février à Sennecey et un voyage de trois jours au Puy du Fou le 28, 29, 30 juin, ainsi qu'une journée champêtre fin juin.

Le prix de la carte d’adhésion des veuves

Présenté par Maurice Bectard, le rapport financier, approuvé à l'unanimité, présente une très bonne gestion. Jusqu'à présent la carte d'adhésion était offerte aux veuves des adhérents, l'augmentation des décès ouvre la réflexion sur une participation de celles-ci de l'ordre de 50 % dans un proche avenir.

Cette association de soixante-deux adhérents a procédé à l'élection de trois nouveaux membres du ­bureau.

Edmond De Concilio a rappelé le poids de la FNACA, a noté le dynamisme du comité de Sennecey-Neuilly et a souligné l'attachement à la date du 19 mars pour commémorer la fin de la guerre d'Algérie.

Philippe Belleville a félicité cette association pour sa bonne santé, et l'augmentation du nombre des adhérents : « J'apprécie votre fidélité à la participation active de nos manifestations. Le principe de la commune est de travailler avec le mouvement associatif. Vous allez fêter les cinquante ans de votre association, nous vous apporterons notre soutien ».

Un présent a été t offert aux épouses qui se dévouent tout au long de l'année. Le verre de l'amitié a clôturé cette assemblée.

 

Gevrey-Chambertin

FNACA : rapprocher les sections

pour leur avenir

rene-aubry-president-de-la-section-fnaca-gevrey-chambertin-.jpg 

René Aubry, président de la section Fnaca Gevrey-Chambertin (en blanc) et un doyen de la section locale.  Photo François Bailly

Des inquiétudes quant à l’avenir des sections ont été relevées lors de la dernière réunion du comité local de la FNACA.

Le comité FNACA de Gevrey-Chambertin a tenu son assemblée générale, en présence de Jean-Claude Robert, maire de Gevrey-Chambertin et conseiller général de Côte-d’Or ; de Jean Debeil, trésorier départemental de la FNACA ; et devant vingt-cinq anciens combattants accompagnés pour la plupart de leur épouse.

Une année difficile

Le comité de Gevrey-Chambertin a été cette année durement éprouvé par la disparition de deux de ses membres très actif et régulièrement présents dans les manifestations du comité. Pour cette raison une minute de silence a été observée en leur mémoire, ainsi qu'à tous les anciens combattants disparus cette année et, plus particulièrement, au décès du président national Wladisla Mareck.

Par ailleurs, si le jumelage avec le comité de La Roquebrussanne reste le temps fort du comité, la diminution des effectifs interroge la section sur l'avenir. Tous considèrent aujourd'hui que des rapprochements avec les autres comités du canton sont inéluctables à plus ou moins longue échéance. « Un groupe de réflexion devra être mis en place », interpelle un membre du bureau. Le calendrier des activités 2012 a été élaboré avec, notamment, un déplacement pour rendre visite à la section dans le Var, fin avril. Le bureau a été reconduit dans ses fonctions et toujours René Aubry en qualité de président de la section de Gevrey-Chambertin.

En fin de séance, Jean-Claude Robert a confirmé sa solidarité à la FNACA et au monde des anciens combattants.

Barges

Assemblée générale de la FNACA

le-comite-du-secteur-rassemble-trente-adherents-ph-copie-1.jpg 

Le comité du secteur rassemble trente adhérents.  Photo G. M.

Le comité FNACA Saulon/Noiron, sous la présidence de Jacques Lamblot, a tenu son assemblée générale à la mairie de Barges, en présence de Jean Debeil, représentant le comité départemental.

Le comité, qui rassemble trente adhérents dont quatre veuves, assiste fidèlement aux commémorations locales et départementales. Le trésorier Jean Kazal a présenté les comptes positifs. Pour cette année, la carte d'adhérent s'élève à 19 €.

Dates à retenir : précongrès à Quetigny le 9 mars 2012, puis congrès le 15 avril à Dijon. 2012 est l’année du 50e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie, le 19 mars doit être reconnu comme seule date officielle du cessez-le-feu et sera commémoré avec un éclat exceptionnel.

Le bureau sans modification reste en place.

 

Cruzilles-lès-Mépillat

FNACA : une année riche en actions de solidarité

christian-lay-maire-de-cruzilles-jean-fontaine-president-ca.jpg

Christian Lay, maire de Cruzilles, Jean Fontaine, président cantonal, Christophe Greffet, conseiller général et Maurice Millot, président départemental.

  Photo J. R. (CLP)

Belle participation à l’assemblée générale du comité FNACA de Pont-de-Veyle qui s’est déroulée dimanche à Cruzilles-les-Mépillat. Le comité compte 190 adhérents, dont 26 veuves.

Après la minute de recueillement en hommage aux adhérents décédés dans l’année, dont le président national Wladyslas Mareck, la secrétaire a fait le bilan d’une année riche en manifestations et actions de solidarité.

Jean Martinerie a évoqué ensuite le projet d’édification d’une stèle à Laiz à la mémoire de Jean Ruiz, tué en 1957 en Algérie. À l’aide des témoignages recueillis, il a pu reconstituer les circonstances de l’embuscade dans lesquelles le soldat a trouvé la mort et en a fait un récit très émouvant.

Au chapitre des revendications, la retraite, les points de revalorisation et bien sûr la reconnaissance du 19 mars ont été évoqués. Le président départemental, Maurice Millot a précisé qu’il ne se contenterait pas de promesses verbales et qu’il profiterait de cette période pré-électorale pour interroger les candidats.

Christophe Greffet a clos la séance en saluant « l’action de lutte contre l’oubli » entretenue par la FNACA.

 

Martigny-le-Comte

 Repas dansant de la FNACA

le-repas-avant-la-danse-photo-m-r--clp-.jpg 

Le repas avant la danse. Photo M. R. (CLP)

La 2e édition du repas dansant du comité local de la FNACA, ajouté à la tête de veau, a été un franc succès avec la participation d’adhérents de comités voisins, de plus éloignés (onze de Roanne), de membres d’associations locales… Les 150 convives se sont ensuite défoulés sur la piste de danses sous les airs musettes de l’accordéoniste Christophe Mimeurs.

 

Sombernon

Une année riche pour le comité FNACA

les-membres-du-comite-ecoutent-l-allocution-du-president-ph.jpg 

Les membres du comité écoutent l'allocution du président.

  Photo Dominique Suchet

Vendredi, le comité FNACA de Sombernon a tenu son assemblée générale annuelle. Marcel David, président du comité, a ouvert la séance en remerciant, pour leur présence, MM. Pierre Andriot, délégué départemental FNACA, ­Rémy Garrot, maire de ­Sombernon, et Paul Robinat, conseiller général.

Le président a demandé une minute de recueillement en mémoire de Pierre Landucci récemment décédé. Et, il a ajouté que tous avaient une pensée pour ceux qui souffrent et ne peuvent assister à la réunion comme Paul Poilevey, Auguste Dupaquier et d’autres encore.

Le déficit est léger

Puis, il a dressé le bilan des sorties effectuées par les membres du comité et les porte-drapeaux qui s’élèvent au total à 25 manifestations. Par ailleurs, il a commenté les finances de l’association en indiquant que le bilan s’équilibre pratiquement, malgré un léger déficit qui n’augure en rien un avenir difficile et qui permettra d’offrir les cartes aux veuves.

Enfin, il a évoqué 2012 avec des dates d’ores et déjà retenues : le 19 mars à Dijon, à Sombernon et peut-être à Paris (cinquantenaire de la fin de la guerre en Algérie) ; le 9 juin, méchoui de l’association ; le 15 avril, congrès départemental à Dijon, et vendredi 9 mars précongrès à Quetigny.

Pierre Andriot est intervenu ensuite sur le comité départemental et la fédération.

La soirée s’est terminée en partageant un repas convivial.

 

Montchanin

Cheminots anciens combattants

Mécontentement et revendications

 à l'ordre du jour

les-adherents-au-cours-de-l-assemblee-generale-photo-t-v--c.jpg 

Les adhérents au cours de l’assemblée générale. Photo T. V. (CLP)

L’ANCAC a été la première organisation à revendiquer l’égalité des droits à la campagne double des cheminots anciens combattants en Afrique du Nord. Elle tenait son assemblée générale mardi.

 

L’ANCAC (Association Nationale des Cheminots Anciens Combattants) se félicite d’avoir rallié les associations regroupant la plupart des anciens combattants fonctionnaires et assimilés, et d’avoir attiré l’attention des pouvoirs publics pour qu’ils se prononcent favorablement sur la légitimité de ce droit spécifique.

L’ANCAC a pour but principal de défendre sans compromission les intérêts matériels des cheminots anciens combattants et notamment obtenir le bénéfice des dispositions de la loi de 1924.

Mécontentement général

Mardi après-midi, c’est à la salle PLM que s’est déroulée l’assemblée générale de l’ANCAC, présidée par M. Boirot.

Après une minute de silence observée en mémoire des adhérents décédés en cours d’année, le président argumentait sur les droits des anciens combattants, il se faisait le rapporteur du mécontentement général en particulier sur les modalités d’application de la campagne double aux fonctionnaires et assimilés. Il a dénoncé les conditions restrictives et discriminatoires du décret n° 2010-890 du 29 juillet 2010.

L’ANCAC exige que compte tenu de l’âge avancé des bénéficiaires, le Parlement légifère rapidement afin que les anciens combattants concernés puissent bénéficier de la campagne double dans des conditions identiques à celles des conflits antérieurs.

Budget en baisse

La baisse du budget des anciens combattants a été aussi évoquée.

Aussi, M. Boirot affirme que l’ANCAC continuera à se battre pour la campagne double, pour le 19-Mars et l’ensemble des points de l’Union française des associations d’anciens combattants.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :