Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jean Grenet :

 "Ma fierté est d'être à votre service"

 230255_grenet_460x306.jpg

Dans un tchat avec les internautes de Sud-Ouest.fr, Jean Grenet, député-maire de Bayonne, a répondu aux questions portant sur la gestion de la ville, évoquant notamment sa participation à la commémoration du 19 mars 2011, journée du souvenir et de recueillement pour toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie.

 

Jean Grenet, député-maire de Bayonne, président de la communauté d'agglomération du BAB,  chirurgien et homme politique français, né le 12 juillet 1939 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Il fait partie du groupe UMP après avoir quitté l'UDF, tout en restant au parti radical valoisien dont il est vice-président.  (Photo Jean-Daniel Chopin)


 Jean-20Grenet-20visite-20le-20Campus-20de-20la-20Nive.jpg

 

 francia 

Jean Grenet : « Bonjour aux internautes, c'est une expérience nouvelle pour moi. Je vais essayer de répondre le mieux possible à vos questions ».

J-Yves : Monsieur, pensez-vous être présent le 19 mars 2011 pour la cérémonie non reconnue, par aucun chef d'Etat français depuis 1962, et donc non-officielle, que célébreront avec votre autorisation les membres de la FNACA au monument aux Morts de votre ville ?

Jean Grenet : « Ecoutez, vous devriez savoir que j'y suis présent chaque année, que nous mettons à disposition le monument aux morts qui est décoré, avec la sono, de façon à ce que celles et ceux qui sont attachés à cette date du 19 mars puissent participer à cette célébration ».

« Je suis présent le 19 mars et je suis présent le 5 décembre dans un esprit oecuménique, refusant de participer à ce débat. Je respecte les opinions des uns et des autres et participe à ces deux commémorations ».

 

image 65313631

Merci M. le Député-Maire d’être présent chaque année à la journée commémorative du 19 mars 1962… dans votre belle ville de Bayonne. Merci de faire décorer le monument aux Morts et de mettre à la disposition de la FNACA la sono…

Bien sûr, et c’est normal,  vous devez assister à la cérémonie le 5 décembre comme élu de la République… mais la commémoration du 19 mars, rien ni personne ne vous y obligent, et cependant vous tenez à être présent… cela prouve votre attachement à cette date… Vous rejoignez ainsi de très nombreuses personnalités (de toutes tendances politiques). Votre ville, Bayonne, se joint aux milliers de villes et villages dans toute la France qui commémorent la journée du souvenir et de recueillement du 19 mars 1962, seule date historique de la guerre d’Algérie, la date officielle du Cessez le Feu… car le 5 décembre n’est qu’une date fantaisiste qui ne veut rien dire, qui n’a aucun rapport avec la guerre d’Algérie.

Monsieur le Député-Maire de Bayonne, par votre présence le 19 mars 2011, vous refusez, vous aussi, d’écouter les sirènes de la honte… cette poignée de trublions qui vont dévoiler, ce jour là, à Bayonne, leur haine envers ceux qui ont sauvé en avril 1961 la République Française… envers ceux qui ont refusé de suivre cette organisation terroriste et criminelle qui s’appelle l’OAS… ces trublions qui sont, en réalité les héritiers de l’OAS… ces héritiers qui vont fleurir les tombes de condamnés à mort et fusillés que sont les Degueldre, Bastien-Thiry, Piegts, Dovecar… ces trublions qui vont se recueillir devant les stèles à la gloire du colonialisme... souillant ainsi le drapeau français.

Monsieur le Député-Maire de Bayonne, par votre présence le 19 mars 2011, d’une façon involontaire, bien sûr, vous donnez une grande gifle à cette poignée de trublions qui annoncent, dans votre ville, une contre-manifestation de la honte…

    



 

 

  

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :