Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 oas logo-8d2f4

POURQUOI EST-IL IMPORTANT D’ETRE PRESENTS A BAYONNE LE 19 MARS PROCHAIN ?

TOUS A BAYONNE LE 19 MARS PROCHAIN !

La commémoration du 19 mars 1962, organisée par la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie) un peu partout en France, est une provocation et une insulte à l’égard des rapatriés d’Afrique du Nord.

La FNACA est une association d’obédience communiste. Le seul motif de cette commémoration à la date indiquée, est idéologique. La date du 19 mars 1962, correspond en effet à l’application théorique du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie, mais en aucun cas à la fin du conflit, les massacres d’européens et de harkis se prolongeant bien au-delà de cette échéance.

Outre le fait que le 19 mars soit une fête commémorée en Algérie par le FLN, cette date ne repose par ailleurs sur aucune base légale. Le Président Chirac entérina en effet par décret la date neutre du 5 décembre pour commémorer les événements d'Algérie / Maroc / Tunisie.

 

 

Pour toutes ces raisons, un « Comité anti-19 mars 1962 » a été créé et nous serons présents cette année à Bayonne pour contrecarrer les membres de la FNACA qui s’en sont pris physiquement, l’an passé, à Jean-Yves BARRERE, un jeune pied noir courageux, qui eut l’outrecuidance de manifester seul sa désapprobation à une cérémonie honteuse, glorifiant en France la victoire du FLN.

 

De nombreuses associations, amicales, journaux communautaires… et des dizaines de particuliers, ont d’ores et déjà répondu à notre appel. Chaque jour affluent de nouveaux messages de soutien, de nouvelles adhésions et de nombreux encouragements provenant de nos compatriotes.

 

Nous n’aurons malheureusement pas la capacité d’être présents le 19 mars 2011 dans toutes les villes et villages de France où les membres de la FNACA, très organisés et soutenus par des maires complices, manifesteront leur haine des Pieds Noirs, mais peu importe, cette année le village gaulois est à Bayonne. C'est là que Panoramix distribuera sa potion magique, et c'est là que nous braverons les légions de la FNACA, même si le reste du pays leur appartient provisoirement. 

La FNACA commence en effet à souffrir d’un manque d’effectif. Les pieds noirs se reproduisent, les membres de la FNACA, non. Un jour ou l'autre, nous gagnerons donc définitivement ce combat, cela ne dépendant que de la pugnacité et de la détermination de nos jeunes.

 

Nous invitons donc tous ceux pour qui les symboles signifient encore quelque chose, à venir nous prêter main forte le 19 mars à Bayonne et nous les remercions d’avance pour leur soutien dans ce combat.

 

Comité « Anti-19 mars - Fin de la guerre d’Algérie ».

http://1maindevant-1mainderriere.over-blog.com/article-pourquoi-est-il-important-d-etre-presents-a-bayonne-le-19-mars-prochain-63291879.html 

 

 

 

 

image 65313631 

 

NOS REPONSES :

 

* La FNACA est d’obédience communiste ? : c’est faux !!! d’ailleurs l’un de vos adeptes vous le certifie, comme vous pourrez le constater ci-dessous.

Par contre vous, les héritiers de l'OAS, vous êtes tous d'obédience de l'extrême droite, le parti de la honte, du racisme, de la xénophobie : "La bête immonde est revenue" 

 

 

* Un grand "MERCI" au dénommé :

 JEAN SCHEMBRI

Nostalgique du colonialisme

qui vient de reconnaître que la date du 19 mars est approuvée par une très grande majorité de municipalités de toutes tendances politiques.

CONFIRMANT (SANS LE VOULOIR) L’ARTICLE 2 DES STATUTS DE LA FNACA :


La FNACA affirme son indépendance à l'égard des pouvoirs publics (civils et militaires) et de tout parti politique, philosophique ou religieux.

Cliquez donc sur le lien ci-dessous :

  http://www.algerie-francaise.org/cgi-bin/ultra/UltraBoard.pl?Action=ShowPost&Board=cid&Post=966&Idle=0&Sort=0&Order=Descend&Page=0&Session=

 La FNACA commence en effet à souffrir d’un manque OASd’effectif. Les pieds noirs se reproduisent, les membres de la FNACA, non.

 

 

bandeau-modifie-DEUX

Reproduction : quelle expression « écoeurante » employée dans ce sens… vous nous faites penser… « aux métastases d’un cancer qui se propagent ».

* C’est certain que les anciens combattants de la guerre d’Algérie vont disparaître au fil des années, comme ceux de 39-45… les rangs s’amenuisent… Ceux de 14-18… il n’y en a plus.

* Ce dont il est question ce n’est pas un problème de « reproduction », mais un devoir de mémoire… une mémoire qui sera écrite par les historiens français, algériens et d’autres pays, dans le cadre d’une Fondation « indépendante », ce n’est pas le cas aujourd’hui…

* Ce dont il est question c’est un décret qui entérinera la date du 19 mars comme seule date officielle de commémoration et le respect de la démocratie en France désignera cette date, pourquoi ? :

* Notre seule date : le 19 mars 1962.

Dès 1963, à une époque où personne ne s’en préoccupait, la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie, avec ses adhérents de la première heure, a considéré que la date anniversaire du cessez-le-feu officiel du 19 mars 1962, inscrite dans nos statuts, était la seule qui convienne au regard de l’Histoire, pour un hommage à tous ceux qui sont tombés durant les dix ans de la guerre en Afrique du Nord.

La date de la Saint Gérald, retenue par un de nos présidents de la République ne correspond à aucun fait de cette guerre d’Algérie. Elle se réfère à la date, d’ailleurs déplacée à la dernière minute, où il pût enfin inaugurer un mémorial spécifique, en 2002, situé au Quai Branly à Paris. Lieu que nous attendions d’ailleurs depuis 40 ans.

Un de ses prédécesseurs avait lui, inauguré un autre espace mémoire à Notre-Dame-de- Laurette aussi à une autre date, avec aussi la même volonté d’éviter une trop grande homogénéité de ce groupe d’hommes nés entre 1932 et 1943 et soudés par leur envoi et leur participation là-bas.

On remarque que plusieurs inventeurs tentèrent, depuis 48 ans, d’initier 12 dates diverses et variées, sans aucune relation avec la réalité et toujours sans aucun succès.

* On peut rappeler que 90.7% des Français ont approuvé le cessez-le-feu du 19 mars 1962, lors d’un référendum organisé par le président de la République en place à cette époque, le Général de Gaulle, le 8 avril 1962. Plus de 48 unions d’anciens combattants, de 20 000 conseils municipaux, de 9 conseils régionaux et de 48 conseils généraux de toutes les sensibilités politiques ont émis un vœu en faveur de l’officialisation de la date du 19 mars comme journée du souvenir et de recueillement.

Une proposition de loi allant dans le même sens a été adoptée par l’Assemblée Nationale, par 278 voix contre 204, le 22 janvier 2002.

Les successifs sondages réalisés confirment les précédents et indiquent que 86% des Français considèrent que la date anniversaire du cessez-le-feu reste le 19 mars 1962.

Les anciens combattants en Algérie, qui sont les premiers concernés, sont eux aussi majoritairement favorables au choix de la date du 19 mars 1962, ce qui relativise la représentativité des autres associations qui prétendent toujours aussi abusivement parler au nom de tous.

A la discussion du budget 2010 des anciens combattants, des députés de tous les bancs de l’Assemblée Nationale ont souligné l’inutilité du choix d’autres dates que celle du 19 mars 1962.

Nous savons qu’il y eut d’abominables règlements de comptes après le cessez-le-feu. Du fait d’extrémistes des deux bords n’ayant plus cet amorti indispensable entre eux, qu’assurait la totalité du contingent en cours de rapatriement vers la France. Jusque là jugé d’ailleurs d’aucune efficacité et qui pourtant avait déjà évité par son loyalisme, le renversement du gouvernement d’alors, en 1961.

* Nous unissons toutes les victimes dans un même hommage, en particulier les harkis persécutés. Certains ont trouvé sous le titre « Fusillade de la rue d’Isly, Alger 26 mars 1962, en 28 pages, des articles externes du Times, du Daily Express, du New York Times collectés par Bernard Alis qui recadrent la responsabilité de cette terrible controverse.

* L’Algérie a pour fêtes nationales le 1er novembre, anniversaire du déclenchement de la guerre et le 5 juillet date de son indépendance.

* La date du 19 mars résulte de l’accord politique du 18 mars 1962 qui s’inscrit dans un vaste courant international de décolonisation qui a suivi la seconde guerre mondiale. Depuis cette date la France est en paix.

Bien entendu chacun garde une totale liberté d’opinion sur cette guerre et son issue mais la démarche, de ceux qui ont vécu cette époque, est que se poursuive cette paix au-delà des courants de pensée.

Ceci est le point de vue de la majorité des adhérents que notre fédération réunis, forte de 353 831 anciens combattants en Afrique du Nord au niveau national.

 

actu_mem_his3.jpg

plaque.jpg 

                              

                              Aujourd'hui il y a en France :

 

* Plus de 4000 artères du 19 mars 1962

* Plus de 800 sites personnalisés

* Plus de 1500 autres lieux de mémoire

*En respect à la démocratie

la République Française entérinera

la date du 19 mars 

comme seule date de commémoration

en souvenir des victimes

 civiles et militaires

 de la guerre d'Algérie 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :