Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 L'argent de la Française des Jeux pour financer la Fondation pour la Mémoire de la Guerre d'Algérie

 Si vous jouez à l'un des jeux ci-dessous vous financez la Fondation pour la Mémoire de la Guerre d'Algérie (source) :  http://www.dna-algerie.com/politique/34-politique/695-enquete-largent-de-la-francaise-des-jeux-pour-financer-la-fondation-pour-la-memoire-de-la-guerre-d-algerie.html 

  LOTO   SUPER LOTO     Euro Millions     Keno    JOKER+

BINGO LIVE !     Rapido     Amigo

A regarder de près la composante de cette Fondation, les hommes qui œuvrent derrière, ceux qui la financent, ceux qui la soutiennent, ceux qui la porte à bout de bras, on reste frappé par une certitude : La Fondation est passée entre les mains des nostalgiques de l’Algérie Française. Cette fondation fait le lit de ceux qui ouvertement ou non estiment que la France coloniale a accomplit un travail de civilisation en Algérie, ceux qui regrettent le temps «béni» de la colonie, ceux qui n'ont jamais admis que la France soit chassée d'Algérie... 

 

Le financement de la Fondation pour la Mémoire de la Guerre d'Algérie 

Reconnue d’utilité publique par un décret du 3 août 2010, la fondation est installée dans des bureaux de 73 mètres carrés à l’hôtel des Invalides, à Paris. Elle dispose d’un budget de 7,2 millions d’euros. L’Etat français y contribue à hauteur de 3 millions d’euros. Le reste ? Le reste est pris en charge par trois associations, toutes présidées ou composées d'anciens hauts officiers de l'armée française ayant combattu en Algérie : Les Gueules Cassés (2,5 millions d’euros), la Fédération nationale André Maginot (1,2 million) et le Souvenir Français (500 000 euros). Plus de la moitié du financement, à savoir 4,2 millions, est à l’actif de ces trois associations.

Qui sont ces trois associations ?

Les Gueules Cassées. Créée en 1921, son objet social essentiel était de venir en aide aux blessés du visage lors de la première guerre mondiale 14-18. Elle compte aujourd’hui, selon le magazine Slate, 3000 membres, des blessés durant la Seconde Guerre mondiale, en Corée, en Indochine, en Algérie ou lors des opérations menées par l'Armée française en Afrique ou en Afghanistan. Plus de 90 % des revenus des Gueules Cassées proviennent de la Française des Jeux (Loto, Euromillions, Keno…) dont elle détient 9,2 % du capital.

Le président d’honneur des Gueules Cassées est le général Jean Salvan. Salvan faisait partie de la brigade des Parachutistes coloniaux en Algérie de 1957 à 1958. Blessé à la face en 1958, il fut affecté de 1959 à 1960 à l'École de l'Infanterie de Cherchell comme instructeur des élèves-officiers de réserve. De 1960 à 1961, il commandait dans le Sud de l'Oranie la 2ème Compagnie du 8ème Régiment d'Infanterie de Marine.

Le vice-président des Gueules Cassées est le Général Bertrand de Lapresle, lieutenant parachutiste durant la Guerre d’Algérie. Jean Salvan autant que Bertrand de Lapresle sont signatures du «Manifeste des 521 officieux généraux ayant servi en Algérie », un texte qui oppose la mission civilisatrice de l’armée française aux «crimes» du FLN.

 La Fédération nationale André Maginot. La fédération a été créée en 1888, à Marseille, par des anciens combattants de la guerre 1870-1871 et des expéditions coloniales (Madagascar, Chine, Tonkin, Algérie, Tunisie). Son président est Maurice Gambert. Gambert est un ancien officier durant la guerre d’Algérie.

Le Souvenir Français. Créée en 1887, l’association a pour mission «de conserver la mémoire de ceux et de celles qui sont morts pour la France au cours de son histoire ou qu'ils l'ont honorée par de belles actions, notamment en entretenant leurs tombes ainsi que les monuments élevés à leur gloire, tant en France qu'à l'Etranger.» Le souvenir Français est présidé par Gérard Delvauve.

En clair, ces trois associations qui contribuent à hauteur de plus de 60 % au financement de la Fondation pour la Mémoire sont gérées par des hommes qui ont milité ou continuent de militer pour la défense de l’Algérie Française.

Qui est Claude Bébéar, président de la Fondation pour la Mémoire ?

Homme d’affaires, ancien patron de la société d’assurances Axa, Claude Bébéar a la particularité – ce qui explique sans doute son choix à la tête de cette institution -, d’avoir servi comme appelé pendant la guerre d’Algérie. Ancien officier SAS (Section administratif spéciale) jusqu’en 1958, il fut membre actif de l'AMFRA (Association d'Aide aux Français Musulmans), c'est-à-dire une association pour la défense des harkis. La légende dit que l’engagement de Claude Bébéar en faveur des supplétifs de l’armée française est né d’un massacre commis par des combattants du FLN contre un groupe de harkis qui servaient sous ses ordres

 ___________________________________________

 Les Gueules Cassées et la Française de Jeux

Philipe Duroux, ancien rédacteur en chef de Libération et de Télérama a enquêté sur les liens entre les Gueules Cassées et la Française des Jeux. Les Gueules, écrit-il dans Slate (février 2010) est le premier actionnaire de la Française des Jeux. Avec 9,2% du capital, derrière l'Etat (72%). L'association possède un siège au conseil d'administration et engrange des millions de dividendes.

En 2009, la Française a réalisé un chiffre d'affaires de prés de 10 milliards d'euros. «Savez-vous que la Française des jeux est née chez nous, dans nos locaux.

On nous a ensuite accordé 9,2% du capital, mais, enfin, nous avons apporté le Loto National, c'était à nous...», affirme le général Chauchart du Mottay, le président des Gueules Cassées au journaliste de State.

L'association compte aujourd'hui quelque 3000 adhérents. Pour maintenir à flot ses adhérents, les Gueules Cassés, révèle Philipe Duroux, ont élargi la base en ouvrant ses portes aux pompiers, aux gendarmes, aux policiers, aux CRS... Les Gueules Cassées possèdent son siège dans un hôtel particulier, au 20 rue d’Aguesseau, 75008 Paris, à deux pas du Palais de l'Élysée.

 

 

 

Tag(s) : #Associations