Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pays de Cognac

Bourg-Charente

La stèle du 19 mars 1962 inaugurée

4036068360.jpgLes enfants chantent la Marseillaise

 1098838_4180933.jpg

Alfred Peillet, président de la FNACA, et Jérôme Sourisseau, maire de Bourg-Charente ont dévoilé la stèle du souvenir. Photo CL

www.charentelibre.fr/2012/06/06/la-stele-du-19-mars-1962-inauguree,1098838.php

40 porte-drapeaux, les présidents des comités FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Afrique du Nord) du département, les écoliers et leurs maîtresses, la fanfare de La Couronne et une foule nombreuse, étaient réunis pour inaugurer la stèle commémorant le 50e anniversaire de la fin de la guerre en Algérie.

La stèle a été érigée sur le square du village de Veillard. «Un symbole pour que tous se souviennent. Un hommage aux appelés du contingent tombés au combat» a souligné dans son discours Alfred Peillet, président du comité FNACA Grande-Champagne.

La cérémonie s'est déroulée sous un ciel voilé, comme pour inviter à un recueillement encore plus digne. «Sans hésitation, le conseil municipal de Bourg-Charente a répondu à la demande du comité FNACA pour la mise en place de cette stèle du souvenir. Par respect aussi pour Camille Gentis, enfant de la commune décédé lors du conflit. Cette petite place portera désormais le nom de Square du 19 mars 1962» a précisé Jérôme Sourisseau, maire de Bourg-Charente.

Une guerre qui a débuté le 1er novembre 1954 dans laquelle 158 Charentais ont laissé leur vie. «Cette guerre d'Algérie longtemps occultée de l'enseignement, car elle ne fut pas comme les autres : elle s'est située dans un mouvement mondial de décolonisation irréversible. Sept années d'un combat qui ne voulait pas dire son nom, de 1954 à 1962. Aux militaires de carrière, appelés, engagés volontaires, Harkis, à tous les rapatriés arrachés à une terre qu'ils chérissaient, nous devons l'expression de notre estime, de notre fidélité et de notre affection. Le devoir de mémoire et d'histoire que nous accomplissons aujourd'hui traduit la capacité d'une nation à affronter la vérité des faits» a conclu le maire, avant de recevoir, à l'initiative du comité FNACA, la médaille de la guerre d'Algérie, en reconnaissance de l'engagement de la commune.

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :