Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

panneau-brenthonne.png

Armand DE SIMONE :

« Nous avons inauguré pour la première fois une place du 19-Mars-1962 en Haute-Savoie, à Brenthonne »

db7fc34919be17aae8e34a6e238210fe.jpgP1010004.JPG

Brenthonne est un petit village français, situé dans le département de la Haute-Savoie et la région du Rhône-Alpes. Ses habitants sont appelés les Brenthonnais et les Brenthonnaises.
La commune s'étend sur 8,4 km² et compte 872 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2006. Avec une densité de 104,1 habitants par km², Brenthonne a connu une nette hausse de 30,1% de sa population par rapport à 1999.
Entouré par les communes de
Bons-en-Chablais, Fessy et Saxel, Brenthonne est situé à 13 km au Sud-Ouest de Thonon-les-Bains la plus grande ville des environs.
Situé à 558 mètres d'altitude, Le
Ruisseau de la Gorge, le Ruisseau de la Gurnaz, le Ruisseau d'Avully sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Brenthonne.
La commune est proche du
parc naturel régional du Haut-Jura à environ 21 km.
Le maire de Brenthonne se nomme monsieur Alain CAMUS.

P1010001.JPG

Discours  d'Inauguration de la Place du 19-Mars-1962 par M. Camus (maire)

Mesdames et Messieurs les Elus,

Messieurs les présidents d’Associations des Anciens Combattants,

Messieurs les Portes Drapeaux,

Mesdames , Messieurs,

       En 1954 débutait ce qu’on appelait alors la pacification, puis les événements, avant de devenir la guerre d’Algérie.. Cette sale guerre allait durer 8 ans. Je me souviens personnellement de la période années 61/62 (j’avais 11 ans) : les jeunes appelés du contingent, traumatisés par la dureté de cette guérilla, ne comprenant pas leur implication dans ce conflit extérieur  à la France, ne voulaient plus, après leur permission au foyer, retourner au combat. Dans les familles concernées par c’était l’angoisse à chaque départ.

         Après 8 ans d’une guerre qui n’a jamais voulu dire son nom, les combats cessent officiellement sur le terrain le lundi 19 Mars 1962 à midi, après les accords d’Evian. Cet événement apporte le soulagement à la majorité des Français. Le 19 mars est une date  synonyme de cessez le feu, de paix enfin possible, mais il ne s’agit en aucun cas d’occulter les souffrances de ceux qui au-delà de cette date ont été les ultimes victimes : représailles, retour forcé en métropole .Tout ne redeviendra pas idyllique sitôt le document signé par les deux parties.  Je pense tout particulièrement aux colons, aux harkis qui ont dû quitter cette terre où ils étaient nés et que la France abandonnait.

          La date ne doit pas être une source de polémique, au regard de ceux qui ont donné leur vie ou subi des blessures corporelles, psychiques.

    Cette plaque que nous découvrons aujourd’hui commémore le départ du processus de paix et doit s’inscrire dans une démarche de souvenir, de vérité et surtout de réconciliation.

 Le Maire – Alain Camus

  P1010003.JPGP1010005.JPGP1010006.JPGP1030206.JPGP1030220.JPGP1030221.JPGP1030222.JPGP1030227.JPGP1030230.JPGP1030231.JPG

panneau-gelos.png

http://gelos.blogs.larepubliquedespyrenees.fr/archive/2012/03/21/inauguration-du-square-du-19-mars-1962.html

  (Pyrénées-Atlantiques)

Inauguration du Square du 19-mars-1962

Gelos2.jpg

Gelos.jpg

Le square de l'avenue Simin Palay a désormais un nom :

 19-Mars-1962

Le conseil municipal avait décidé pour la FNACA d'un lieu commémorant le cessez-le-feu de la guerre d'Algérie. La commune compte désormais un square évoquant cette date.

Les anciens d'Algérie lors de l'assemblée générale du comité local de la FNACA ont accueilli un nouvel adhérent de Mazères-Lezons, Jean Bourdette, et le président André Castro a fait observer une minute de silence pour Jacky Camoreyt, Paul Eberhard et Gérard Casterot, décédés au cours de l'année. Le comité compte donc 84 adhérents, dont 5 de Narcastet, 5 de Rontignon, 12 d'Uzos, 29 de Mazères-Lezons et 33 de Gelos.

Le secrétaire Gérard Saint-Michel a salué la participation nombreuse des adhérents à la rencontre organisée avec le comité de Jurançon. Quant à Alfred Ramier, du comité départemental, il a rappelé l'importance de la caisse de solidarité qui aide les veuves et adhérentes en difficulté. Pierre Lannes, le trésorier, a souligné l'augmentation des subventions octroyées par trois mairies. Tous ont ensuite rejoint le square pour dévoiler le panneau qui porte l'inscription complète de Square du 19-Mars-1962, date du cessez-le-feu de la guerre d'Algérie 1954-1962. André Castro a rappelé en présence des adjoints et conseillers venus se rassembler que les souffrances qui ont suivi les accords d'Evian n'ont pas été oubliées et ne laissent personne indifférent.

La cérémonie s'est poursuivie au monument aux morts de Mazères-Lezons où les maires et adjoints des communes adhérant au comité local de la FNACA s'étaient réunis. André Castro a salué le courage de ces hommes tombés au champ d'honneur, alors qu'ils n'avaient jamais été préparés pour de telles opérations. Il a souhaité que ces journées commémoratives se perpétuent.

Saint-Gervais (Isère)

La place du 19-Mars-1962 inaugurée

Saint-Gervais.jpg 

C'est une belle et émouvante cérémonie qui s'est déroulée à Saint-Gervais samedi dernier

Sous le soleil qui les a illuminés, ce sont 24 drapeaux qui se sont regroupés autour du monument aux Morts à Saint-Gervais village.

Rejoints par la clique des pompiers, de nombreux élus dont André Vallini, président du Conseil général et sénateur, et une foule importante, les drapeaux ont accompagné les dépôts des gerbes de la FNACA, de la municipalité et du Conseil général.
 
Après la fermeture du ban par la clique, tout le monde est descendu au Port pour l'inauguration de la place du 19-Mars-1962- cessez-le-feu en Algérie. Jean-Jacques Kempf, président du comité FNACA de Vinay, a orchestré cette cérémonie, rappelant dans son discours que cette place sera le lieu de souvenir pour tous les tués, civils ou militaires, pendant la guerre d'Algérie.

Monique Faure, maire de Saint-Gervais, s'est à son tour exprimée, fière, honorée et émue de voir tant de monde à cette inauguration, rappelant le devoir de mémoire qui est le nôtre envers les générations qui ont consenti tant de sacrifices. Vint ensuite le moment de dévoiler la plaque avant que tout le monde chante avec la clique des pompiers  La Marseillaise.

André Vallini a, évoqué l'historique de cette guerre qui a fait trente mille morts et affirmé son soutien pour retenir la date du 19 mars 1962 comme célébration officielle de la fin de la guerre d'Algérie.

A la fin de la cérémonie, Monique Faure a reçu la plaque souvenir offerte par la FNACA de Vinay, à l'occasion du cinquantième anniversaire du cessez-le-feu en Algérie, pour son soutien à cette cause.

Avant de se retrouver autour du verre de l'amitié offert par la municipalité, la clique des pompiers prolongea ce moment en musique.


 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :