Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vincelles (Bourgogne)

Inauguration de la plaque

du 19-Mars-1962

marie-rose-coulon-rappelait-le-diplome-d-honneur-remis-a-de.jpg

  Marie-Rose Coulon rappelait le diplôme d’honneur, remis à deux anciens

combattants de 1939-1945 : Robert Bourgeois et Joseph Deliance.

  Photo Y. C. (CLP)

Le comité FNACA de Simard-Vincelles et la municipalité organisaient conjointement cette cérémonie à laquelle avaient répondu de très nombreux comités bressans d’anciens d’Algérie.

On ne comptait pas moins de seize drapeaux dont celui du Souvenir Français représenté par son président. Après avoir découvert la plaque du 19-Mars-1962, René Bourgeon, le président du comité FNACA, et Marie-Rose Coulon devaient convier les très nombreux participants à se rendre au monument aux morts pour un instant de recueillement en mémoire de toutes les victimes de ce conflit, dont beaucoup, malheureusement, tombèrent bien au-delà de cette date officielle du Cessez-le-feu. Après la lecture du manifeste et l’intervention des enfants de l’école qui ont lu un poème, c’est à la cantine que l’élue devait inviter les participants pour les discours de nombreuses personnalités présentes et pour déguster un vin d’honneur. Cette manifestation était aussi l’occasion de rendre hommage à René Bourgeon pour son engagement.

 

Millery (Bourgogne)

 Un dixième lieu de mémoire

 du 19 mars 1962

inauguré dans le canton

de-nombreux-elus-et-anciens-combattants-etaient-presents-lo.jpg

De nombreux élus et anciens combattants étaient présents lors de l’inauguration.

  Photo LBP

En présence de plus de deux cents personnes, des conseillers généraux Marc Patriat et Patrick Molinoz, de nombreux élus du canton de Semur-en-Auxois et des cantons limitrophes et des représentants de la FNACA départementale et des comités locaux, Jacky Ludi, maire de Millery, a inauguré un square commémoratif du 19 mars 1962 au hameau de Charentois. À quelques jours du cinquantième anniversaire du cessez-le-feu en Algérie, le comité local de la FNACA, présidé par Charles Gally peut s’enorgueillir de voir, dans la création de ce dixième lieu de mémoire dans le canton, la réussite de ses inlassables actions mémorielles et de l’écoute bienveillante que lui accorde les élus des conseils municipaux. Autour d’une stèle portant l’ordre du jour n° 11 du général Ailleret implantée à la ­lisière du hameau, encadrés par de nombreux porte-drapeaux, les orateurs, parmi ­lesquels on pouvait remarquer une enfant du village, se sont succédé, pour rappeler les sacrifices d’une génération qui a fait une guerre, avant les dépôts de gerbes et du traditionnel vin d’honneur.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/02/1320872-mas-grenier-la-place-du-19-mars-inauguree-samedi.html

 
 Mas-Grenier (Tarn-et-Garonne)

La place du 19-mars

 inaugurée samedi 31 mars 2012

 Mas-Grenier.jpg

 

La plaque vient d'être dévoilée...

Ce samedi 31 mars 2012, le cortège s'est rendu a la place afin de dévoiler la plaque portant les inscriptions «19 mars 1962» fin de la guerre d'Algérie.

Retentit alors la Marseillaise interprété par l'Harmonie maséenne. Le Président cantonal Louis Lantourne prit la parole, suivi du maire Jean-Claude Toulouse qui se réjouissait d'honorer les anciens combattants par cette place très passagère. Vint le tour de Roger Pouilhon qui félicita la municipalité d'être la sixième commune du canton à donner cette date à un lieu.

Quand à Sylvia Pinel, député de la circonscription, elle conclut par cette phrase: «C'est un symbole fort d'inaugurer une place du 19-Mars-1962 à l'occasion du cinquantième anniversaire pour dire notre reconnaissance et transmettre aux générations futures un message de paix.»

Monsieur le Maire remercia la nombreuse assistance et les invita au pot de l'amitié où Mr Pouilhon lui remit la médaille du cinquantenaire de la FNACA.

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/02/1321102-coutures-fnaca-ils-ont-inaugure-la-place-du-19-mars-1962.html

 

Coutures (Tarn-et-Garonne)

FNACA : ils ont inauguré

 la place du 19-Mars-1962

Couture.jpg 

Cérémonie d'inauguration à Coutures. /Photo DDM Maurice Grégoire

Près de 130 personnes à Coutures pour inaugurer la place du 19 mars 1962. Le soleil était sur leurs têtes, mais aussi dans leurs cœurs pour cette belle inauguration. C'est sous un front de treize drapeaux, chiffre porte-bonheur, que les comités de Castelsarrasin, Lavit, Moissac, Verdun, Montech avaient décidé d'être là pour participer avec le comité cantonal de Saint-Nicolas-de-la-Grave, à cette belle reconnaissance du 19 mars 1962. Le colonel Pouillon président départemental, le conseiller général Joël Capayrou, le maire de Coutures Jean-laude Garrigues, le président du comité cantonal Roger Bouchère, et tous les anciens d'Algérie présents, sont à remercier. N'oublions pas non plus, l'abbé de Beaumont pour son office, dans la belle église du village, qui s'avérait trop petite et qui vient d'être restaurée. Aussi un grand merci à Odette Macabiau, porte drapeau féminin, qui se démène tant qu'elle peut pour que vive la mémoire des prisonniers de guerre. Très belle cérémonie, dans le droit fil, des commémorations républicaines habituelles. Nous eûmes droit à trois allocutions, qui se terminèrent sous un tonnerre d'applaudissements. Voici quelques passages du président départemental, « la date du 19 mars, comme nous le répétons chaque année, est la seule date historique qui convienne pour d'une part rendre hommage à toutes les victimes, militaires, civiles, de la guerre d'Algérie. Quelques voix peuvent s'élever çà et là pour contester cette date, mais la vérité historique est là. Je rappelle qu'un sondage fait en janvier 2012, donne 84% des personnes interrogée pour la date du 19 mars, et seulement 13% pour la date fantaisiste qui n'a rien d'historique, et qu'on essaie de promouvoir depuis 10 ans.»

 

Saint-Genou (Indre)

  Un espace du 19-Mars-1962

pour ne pas oublier

Saint-genou.jpg

Le maire Gilbert Gaulué et Michel Jacquet ont dévoilé la plaque de cet espace.

A quelques jours du 50e anniversaire des accords d'Évian et du cessez-le-feu en Algérie, il y avait beaucoup de monde à Saint-Genou, samedi, autour du monument aux morts à l'occasion de l'inauguration de l'espace du 19-mars-1962.

Bon nombre de personnalités assistaient à cette inauguration dont le député, Jean-Paul Chanteguet, le conseiller général, Régis Blanchet, le maire, Gilbert Gaulué ; ainsi que le président départemental de la FNACA, Michel Jacquet, et le président de l'association locale, Pierre Weckonski.

Ils ont tout d'abord déposé une gerbe au pied du monument aux morts. Gilbert Gaulué prenait la parole pour rendre hommage à tous ceux qui ont combattu en Algérie. « C'est le dernier conflit engageant nos appelés sous le drapeau et permettant à ma génération et à nos enfants de grandir sans connaître les affres de la guerre. » Michel Jacquet prit à son tour la parole pour remercier le maire qui a baptisé du nom du 19-mars-1962, une place, une rue, un square « pour rappeler aux générations futures ce conflit qui fit beaucoup de victimes de part et d'autre ».
Pierre Weckonski prit à son tour la parole pour rendre hommage à ces soldats et faire revivre une période de sa vie et de ce conflit. « A 20 ans, nous avons connu les larmes, sans honte de les afficher, ni aujourd'hui de vous en parler. Il n'est pas un jour où je ne pense à ce camarade qui, me relevant de mon affectation, le samedi, a perdu la vie, le mercredi suivant et qui repose au cimetière de Montbron dans les Charentes. Son sacrifice me permet d'être parmi vous, aujourd'hui, à cette inauguration. »
Après ces discours, Gilbert Gaulué et Michel Jacquet ont dévoilé la plaque de cet Espace du 19-mars-1962, à deux pas du monument aux Morts, devant une quarantaine de porte-drapeaux.

  Sainte-Foy-d'Aigrefeuille (Haute-Garonne)

Souvenir du 19 mars 1962

Sainte-Foy-d-Aigrefeuille.jpg 

 

Inauguration par messieurs Bastrilles et Ruffat de la plaque en souvenir des victimes de toutes les guerres.

http://www.ladepeche.fr/article/2012/03/20/1310028-sainte-foy-d-aigrefeuille-souvenir-du-19-mars-1962.html

 

Représentants de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie et élus du canton de Lanta se sont retrouvés dernièrement à Sainte-Foy- d'Aigrefeuille.

Il n'y a pas eu de récipiendaires cette année, mais tous ont assisté à une messe. Ils se sont rendus en cortège à l'église, les porte-drapeaux en tête. Ils ont été accueillis par le curé de la paroisse alors que la fanfare de Caraman s'était installée pour l'office.

En sortant, Messieurs Faure et Zago ont déposé une gerbe au monument aux morts et une plaque aux victimes de toutes les guerres a été inaugurée par Daniel Ruffat maire et conseiller général du canton et Louis Bastrilles président du comité FNACA de Lanta.

Chacun a ensuite pris la parole afin d'évoquer ces trois millions d'appelés envoyés pour vingt-huit mois en Algérie dont 25000 ne reviendront pas, fauchés dans la fleur de l'âge.

Aujourd'hui les maîtres mots sont apaisement et réconciliation entre deux peuples qui ont tant de points en commun.

Ce 50 e anniversaire a une connotation particulière, le temps passe mais les souvenirs douloureux restent et les témoins sont encore nombreux. Ils n'ont pas oubliés leurs copains, les civils qu'ils ont croisé entre 1954 et 1962, ceux qui ont choisi la France et ceux qui sont restés. Ces images resteront à jamais gravées dans leur mémoire.

Ils se sont ensuite dirigés vers la salle des fêtes pour un apéritif et un repas fraternel.

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :