Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

logo-copie-1.png
Le MRAP continuera à dénoncer le vent mauvais qui souffle sur l’Europe

 

Le communiqué du MRAP, affirmant que les droites extrêmes européennes entretiennent un climat délétère en Europe, a entraîné une salve de protestations émanant du Front national et de la “Droite Populaire”.

Le MRAP réaffirme que si l’acte du déséquilibré est un acte purement individuel, il s’est nourri idéologiquement d’un terreau alimenté par tous ceux qui, en Europe, stigmatisent les immigrés, les étrangers, les musulmans.

Le MRAP affirme que les déclarations de la présidente du Front National théorisant sur l’occupation musulmane ainsi que l’obsession de la "Droite populaire" contre les bi-nationaux font souffler un vent mauvais sur la démocratie.

Le Front National et la "Droite populaire", si proches idéologiquement, tentent de gommer la dimension raciste du drame norvégien pour la réduire  à un acte de déséquilibré apolitique, mais les faits sont têtus.

Il suffit de consulter la vidéo ayant précédé le drame pour constater que Anders Behring Breivik a largement fait appel à des ressources visuelles disponibles dans le marigot internet de l’extrême-droite, notamment française. Ses thèmes et obsessions anti-immigrés ou musulmanophobes sont communs à toute l’extrême-droite.

Déjà la presse fait état de déclarations de dignitaires du Front national rapprochant la tuerie de « l’explosion de l’immigration en Norvège », Bruno Gollnisch préférant quant à lui la théorie du complot contre l’extrême-droite.

Plus grave, on peut trouver sur internet un appel implicite à la reproduction de la tuerie. Alors que le peuple norvégien pleure ses victimes, un individu, au lendemain du drame, publie sur le site d’extrême-droite « La valise ou le cercueil » un article où il affirme que « la raison de l’action terroriste du nationaliste norvégien : combattre l’invasion musulmane... faisons de ce résistant une icône ». L’auteur de cet article infâme appelle alors d’autres « Charles Martel » à l’action.... Un autre déséquilibré ? La question est posée. Ce contributeur quasi unique du blog concerné, publie en effet un article édifiant, intitulé « Ma candidature (FN) pour les cantonales », affiche et profession de foi à l’appui.

Le Front National ou la "Droite populaire" peuvent menacer le MRAP, celui-ci, conformément à sa mission, continuera a dénoncer  la propagande anti-immigrés et anti-musulmans dans toute l’Europe,  qui ne peut rester sans effet sur les cerveaux les plus fragiles et les plus déséquilibrés.

Le MRAP tient à saluer la déclaration de la commissaire européenne en charge des Affaires intérieures, Cecilia Malmström, qui estime nécessaire la dénonciation par les dirigeants européens de la rhétorique xénophobe qui a guidé l’auteur du carnage commis en Norvège.

Paris, le 26 juillet 2011.

Analyse de la barbarie inouïe lancée

contre la norvège

Celui qui se voulait le nouvel Hitler était seul, il  n’en reste pas moins que l’idéologie défendue par le parti d’extrême droite, un mélange de populisme, de xénophobie, de lutte contre l’islamisme et le multiculturalisme, a façonné et perverti le tueur norvégien.

Tout le peuple norvégien s’est rassemblé au centre d’Oslo et de toutes les localités du pays pour partager ses larmes, son deuil, son horreur. Et nous, au sud de l’Europe, avons de la peine à réaliser l’attaque d’une barbarie inouïe lancée contre une nation qualifiée à juste titre de « paradis ». La Norvège est sans doute le pays d’Europe où l’on vit le mieux, un pays de paix, de solidarité, qui porte haut deux valeurs : la démocratie, précisément la social-démocratie au pouvoir ici depuis plusieurs décennies, et la protection de la nature.

En Norvège … Point de chômage, une richesse assurée pour longtemps par les réserves pétrolières de la mer du Nord. Ici, conformément au modèle scandinave, la concertation entre patrons et salariés est permanente, les conflits sociaux rarissimes. La scolarisation des enfants et la formation des jeunes sont les piliers du système norvégien. La social-démocratie, derrière son chef de file le Premier ministre Stoltenberg, attire de jeunes militants : c’est leur rassemblement d’été, sur l’île d’Utoya, que visait justement l’homme qui voulait être « le plus grand monstre depuis la seconde guerre mondiale ».

La prospérité a attiré en Norvège une immigration qui représente 10 % de la population. C’est le revers de la médaille : populisme, xénophobie, islamophobie. Une extrême droite qui se prétend modérée exploite le racisme et préconise la fermeture des frontières. Un paradis refermé sur lui-même contre lequel le Premier ministre a appelé les Norvégiens à se mobiliser.

Il faudra des semaines, et même des mois pour analyser les motivations du tueur norvégien, auteur du plus grand massacre perpétré par un individu qui se voulait un nouvel Adolf Hitler. Mais d’ores et déjà, il apparaît que cet homme de 32 ans, Anders Behring Breivik, au physique de gendre idéal, est le pur produit du parti d’extrême-droite qui a enlevé le quart des sièges au Parlement à l’occasion des récentes élections. La jeune femme qui dirige cette formation, Siv Jensen, affirme que son parti s’est débarrassé de ses individualités les plus extrémistes : il n’en reste pas moins que l’idéologie défendue par ce Parti du Progrès, un mélange de populisme, de xénophobie, de lutte contre l’islamisme et le multiculturalisme, a façonné et perverti le tueur norvégien.

Cette épouvantable tragédie interpelle toute l’Europe. Le continent est gagné par cette nouvelle peste brune qui a donné naissance, il y a 80 ans, au nazisme. Des partis proches de la formation norvégienne ont pris pied en Roumanie, en Hongrie, en Pologne.

Une droite xénophobe, la Ligue du Nord, est associée au gouvernement en Italie. Un mouvement également nationaliste s’est installé depuis des années aux Pays-Bas, en Belgique et en Suisse. Partout, le slogan n° 1 est le refus d’une immigration incontrôlée, qui déferle du nord au sud et d’est en ouest de l’Europe.

Il faut saluer la réaction du Premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg : pour lui, contre cette horrible dérive du nationalisme, il faut renforcer la démocratie et la tolérance. Le courage contre la pire des lâchetés.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :