Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

banniere-20b6bfc

Nous allons mettre en ligne un certains nombres d'articles d'un nouveau Site ami que nous remercions              

                   Le colonialisme Français

d-colons-algerie-1848-1a703d1.jpg

Ceux qui l’ont pratiqué n’ignorent rien. Ceux qui l’ont subi n’ont rien oublié. Ceux qui ne l’ont pas vécu, dans un camp ou dans l’autre, doivent tout savoir du colonialisme français en Algérie et de sa prétendue œuvre civilisatrice.

 

                   Les objectifs du site

Les faits du colonialisme français en Algérie et ses effets, rien d’autre que ses faits et ses effets, tous ses faits et ses effets !

L’objectif de ce site est celui d’en dresser, un tant soit peu, l’inventaire avec pour finalité de les faire connaître à ceux qui ne les ont pas vécus directement et de rétablir, objectivement, la vérité sur leur réalité.

Nul Français ne doit ignorer ce que les différents régimes politiques de ses pères ont fait subir au peuple algérien !

Tout Algérien doit savoir ce que ses pères ont enduré tout au long de la colonisation de leur pays par la France et des conséquences de celle-ci.

L’un et l’autre, tout en tournant la page d’une trop longue ère noire dans les relations entre l’Algérie et la France, doivent tout connaître de la prétendue œuvre civilisatrice du colonialisme français en Algérie !

 

L' OAS  

  

Les causes nobles survivent à ceux qui les conçoivent, contribuent à leur réalisation ou les épousent, et qui, même disparus, restent vivants dans le cœur et dans la mémoire des hommes.

L’Histoire n’oublie ni les unes ni les autres, les gravant tous ensemble dans ses meilleures tablettes.

L’œuvre de la Résistance Française contre l’occupation allemande ne cessera jamais d’être louée.
Le peuple Français parlera de Jean Moulin dont le souvenir restera, pour l’éternité, le symbole du sacrifice pour l’idéal de liberté et de justice.


Qu’évoquent Adolphe Hitler et le mot «nazisme», sinon répugnance ?

L’OAS, ou Organisation de l’Armée Secrète, a sévi sous ce sigle en Algérie à la veille de son indépendance.

Qui, Algérien ou Français, parlera encore de ses agents quand le dernier de ceux qui sont encore en vie aura poussé son dernier souffle.

Enfantée par le système colonial français en Algérie, elle reste synonyme d’horreurs, d’assassinats, de meurtres et d’œuvres aussi basses et viles les unes que les autres.

Déjà oubliés par les Algériens et les Français ayant vécu ou connu son cauchemar, elle et ses exécutants ne rappelleront que douleurs et souffrances à tous.

L’une et les autres à présent rejetés par l’Histoire, l’enfer, s’il ne devait exister que pour eux, attend de les accueillir, leur cause n'ayant eu rien de noble !

Respect des électeurs du peuple de France :

 19 mars 1962  

                                           REDA


          REFLEXION SUR LE 19 MARS 1962

Le 19 mars prochain devant la plupart des monuments aux morts des hommes et des femmes viendront se recueillir et rendre hommage à la mémoire des 30.000 jeunes tombés au cours de la guerre d’Algérie.
Ces cérémonies, dans l’esprit de tous les participants, doivent commémorer non seulement le souvenir des disparus, mais aussi, le retour à une paix pour laquelle le mouvement Anciens Combattants s’était prononcée dès 1954.
C’est en effet le 19 mars 1962 à midi, qu’est entré officiellement en vigueur le cessez-le-feu sur le terrain et, depuis, cette date historique est peu à peu apparue comme propice à rassembler tous les anciens combattants autour des commémorations.
Certes, des tentatives sont bien faites ici et là pour tenter d’imposer une autre date. Certains vont même jusqu’à proférer des attaques verbales se voulant ‘’meurtrières’’ contre le 19 mars. Or la réalité prouve que ce n’est pas le sentiment profond de la grande masse des anciens combattants d’Algérie, Tunisie, et Maroc.
Nous invitons toutes les générations du feu, et victimes de guerre à y assister dans l’union la plus complète.
Il apparaît donc clairement que  les adversaires du 19 mars, sont les dirigeants de certaines associations... (nostalgiques et extrémistes).

 Ses dirigeants tout en se proclamant hautement ‘’apolitiques’’ développent en fait une argumentation très ‘’politisée’’ visant à perpétuer un état de crise entre l’Algérie et la France.
Comme si la guerre n’était pas terminée  depuis 49 ans ; comme si l’intérêt mutuel des deux peuples ne résidait pas dans l’établissement de relations réciproquement avantageuses entre les deux Etats.
Il ne faut donc pas mélanger les choses et au lieu de faire du 19 mars une mauvaise querelle, camouflant un refus d’accepter le jugement de l’histoire et hypothéquant l’avenir, mieux vaut lui laisser sa signification profonde, c’est-à-dire l’hommage aux morts et la commémoration du retour à la paix.
En agissant ainsi, notre association a le sentiment de demeurer fidèle aux intérêts du peuple de France, en tirant la leçon des expériences passées et en oeuvrant selon ses traditions dans le sens le plus conforme à la sauvegarde de la mémoire historique à l’avenir de notre pays.

                                              SALVAT Yves

Tag(s) : #Associations
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :